Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    BISQUINE au 1/40 Kit Billing Boats modifié Xavero

    Partagez
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux



    a009 Re-Xavier.
    J'avais oublié!!!!


    FRAPPER : Fixer, amarrer solidement, un bout, une poulie. Fixation qui doit rester à poste.
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    avatar

    a009d

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:FRAPPER : c'est fixer, amarrer à l'aide d'un nœud, d'une manille, un cordage, une poulie... en bref attacher!

    Bon! au moins nous sommes d'accord! c'est que çe doit être la bonne définition a20c
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d
    a170 les Amis pour vos commentaires

    et surtout merci à Jean-Claude et Patrick pour
    Parellum et Crabe a écrit:parellum a écrit:FRAPPER : c'est fixer, amarrer à l'aide d'un nœud, d'une manille, un cordage, une poulie... en bref attacher!

    mais la question était

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:est-ce que le terme "frapper" implique l'utilisation d'un ou plusieurs nœuds spécifiques

    autrement dit, dans ce cas: fixation des écoutes et amures au niveau des cosses, quel(s) nœud(s) faut-il utiliser, de manière facultative ou obligatoire ??

    Bertrand, tu devrais leur indiquer la marche à suivre pour améliorer les choses ....les opérations sont très au point, maintenant   a032 a032  0018a 0018a 0018a
    désolé, j'ai pas pu résister !!!

    A+ a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Je vois, je vois, on joue avec nos nerfs. Fort bien.
    Cher ami, frapper implique le fait que par ex; tu as un palan à œil que tu vas frapper sur un piton à œil, ou à boucle sur un pont, tu frappe ta poulie sur cette boucle.
    Le nœud sert, quand à lui, à confectionner ou plutôt fait parti de l'ensemble des opérations pour confectionner ta poulie à œil.
    La poulie est à croc, croc ringot, ou simplement à œil, le nœud est un élément de cette ensemble, et peut être une demi-clef, nœud de cabestan ou rousture.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Peut-être mal compris,  pas de nœuds, sur ces photos, c'est estrope, épissure et compagnie, pour cela je ne jugeais pas utile de parler de nœuds,
    désolé cher ami!!!!
    La critique est aisée, mais l'art (d'expliquer) difficile a036  a017  a020  a035 .
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a004a a004b J'en termine avec cette histoire à frapper debout.

    Ces poulies sont XIX ème siècles et sont dites "poulies havraises" dont voilà quelques échantillons du magasin Blanchard disparu depuis.
    Les poulies XVIII sont plus ovales, plus rondes, je n'y reviens pas.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Ce type de poulies concernent aussi ta bisquine, mais peut-être dans une moindre mesure.
    Tu as bien fait d'en parler, sinon elles passaient à la trappe, ces poulies.
    Glénans
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    avatar

    Bonjour à tous,

    Allons bon, on ne peut pas vous laisser 5 minutes, sans que vous vous chamailliez !!! Je vais vous mettre au coin et privé de boujaron !

    Suite à ta question Xavier :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:... "Question : quand on parle de l'écoute ou de l'amure qui est "frappée sur la cosse d'écoute/d'amure", est-ce que le terme "frapper" implique l'utilisation d'un ou plusieurs nœuds spécifiques , sachant que certaines de ces manœuvres ne sont pas installées à demeure, mais "frappées" avant d'envoyer les voiles??" ...

    Et après m'avoir demandé mon aide !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:... "Bertrand, tu devrais leur indiquer la marche à suivre pour améliorer les choses ....les opérations sont très au point, maintenant   a032a032a032   0018a  0018a  0018a  
    désolé, j'ai pas pu résister !!! " ...



    Bon, malgré les explications fort justes et bien expliquées de Jean-Claude, je vais rajouter mon grain de sel, et sans que cela vous "frappe" les méninges, voici les quelques exemples d'explication trouvés dans Internet et Google :

    - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Frapper. v.tr. Assujettir un cordage, une manœuvre, une poulie, etc. sur un objet quelconque, au moyen d'un nœud, d'une manille, d'un mousqueton, etc., ou en le tournant sur un taquet ou une bitte. A noter que les termes fixer, attacher et nouer sont proscrits dans ce contexte. Voir aussi Fouetter, Capeler.

    Sachant que dans une autre définition, il y a une différenciation :

    Trouvé dans :

    - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Frapper : Fixer à l’aide d’une manille, d’un mousqueton... Si on fixe quelque chose à l’aide d’un cordage, on dit plutôt amarrer.

    Je n'ai, malheureusement, pas de documentations ici, tout étant à La Teste.

    Bon, je lève la punition et allons boire une chopine à la taverne entre "potes" !!!

    Bonne soirée.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    Non, non, c'est vous qui jouez avec mes nerfs, je connais la définition du mot "frapper", ce n'est pas la question,   a008

     simplement, dans son descriptif, Jean Le Bot indique clairement:
    "AMURE DE ... : FRAPPEE SUR LA COSSE D'AMURE DE..." par exemple
    Je suppose que si Jean Le Bot utilise ce terme dans son descriptif, c'est pour décrire avec précision.

    D'où ma question
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Question : quand on parle de l'écoute ou de l'amure qui est "frappée sur la cosse d'écoute/d'amure", est-ce que le terme "frapper" implique l'utilisation d'un ou plusieurs nœuds spécifiques , sachant que certaines de ces manœuvres ne sont pas installées à demeure, mais "frappées" avant d'envoyer les voiles??

    Je parle uniquement de la manière de frapper ce bout (amure ou écoute) sur la cosse du même nom
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    à ma gauche: une cosse ; à ma droite: un bout (amure ou écoute)
    question: on frappe comment ??? a008e

    j'suis pas nœud-nœud, faut bien un nœud

    On va y arriver, on va y arriver !!! et après, on va à la Taverne a320

    a014
    Xavier
    Glénans
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    avatar

    Re coucou Xavier,

    Personnellement, mes écoutes de foc sur mon voilier son fixés sur la voile avec une "erse à bouton", qui passe à travers la cosse du foc et les 2 yeux des écoutes que j'ai surliés !

    Mais je ne vais pas t'embêter avec ça, c'est trop compliqué et surtout pour une maquette, trop petit.

    Par contre si tu y arrives, fais un nœud de chaise, c'est ce qui tiens le mieux.

    Maintenant c'est mon point de vue.

    Si tu veux des images, pas de problème, je t'envoie ça, dès que j'ai terminé la peinture de mes décorations sur le SotS !

    Bonne soirée.
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Page 61; figure d si il n'y a pas de poulie.
    page 61; figure e une ou deux poulis avec croc à ciseaux comme à la page 68. a035 a034
    Bertrand, envoie tes belles images, ça va le calmer notre poète, à défaut de le distraire. a019
    Sinon faut attendre lundi que je puisse joindre mon encyclopédie sur patte.
    Puis on va pas se frapper pour si peu. a273
    Simple pourtant on frappe la poulie là ou il faut, quoi.
    On va y arriver.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d
    Jean-Claude:
    page 61, c'est la figure "a" qui est concernée : cosse d'écoute, il n'y a pas de poulie

    Ce n'est pas "e" qui concerne le bouquet d'écoute des voiles basses et qui peut être remplacé par une poulie double à ringot crochetée dans la cosse d'écoute (option que j'ai choisie).

    ni "d" qui concerne la cosse d'écoute de foc et qui est différente des écoutes de huniers et perroquets

    page 68: voilà un nom de nœud qui sonne bien pour frapper une écoute, mais est-ce qu'un "nœud d'écoute double génopé" est bien indiqué dans ce cas précis ??, surtout pour frapper une cosse ??

    J'avais effectivement pensé au nœud de chaise préconisé par Bertrand, ou bien un nœud avec tour mort et deux demi-clés

    Ma question est de savoir quel nœud est le mieux indiqué pour répondre au "cahier des charges": bonne tenue + mise en place et démontage aisés, en se plaçant dans le contexte, bien sûr, et en répondant à la description de Jean Le Bot.

    On va y arriver, pas besoin d'encyclopédie, c'est juste une question "d'expérience", et ça, je ne peux pas l'inventer: comment fixaient-ils les écoutes et amures de manière simple, solide et pratique, facile à défaire. Si Le Bot le décrit de cette manière, c'est que ça doit correspondre à une manière précise, d'usage courant à l'époque.

    A+
    Xavier
    Glénans
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    avatar

    Bonsoir à tous,

    Voici d'où je vous envoie mes images :

    Le "Cours de Navigation des Glénans" que j'ai souvent utilisé quand j'encadrais mes stagiaires (ma "Bible" en quelque sorte), soit dans l'Archipel des Glénans, soit dans le Golfe du Morbihan  ou à Paimpol entre les années 1973 et 1984.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Voici la première image avec des "nœuds de chaise", le plus courant et le plus costaud, facile à défaire :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Et la "erse à bouton" que j'utilise, personnellement sur mon 590, mais comme je l'ai dit plus compliqué à faire à l'échelle de nos maquettes et qui ne les concerne pas :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Voila quelques images pour vous frapper la tête contre les poulies !!!

    Tiens, à propos une dernière image à propos du mot "frapper", mais dans le cas présent, cela concerne le mouillage ! :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Bon, maintenant que je vous ai mis quelques belles images, si vous avez besoins de plus d'infos, pas de problème, si j'ai les bouquins sous la main (ce dont je doute, mais qui sait !), j'essaierai de vous aider.

    Bonne nuit à tous.
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Les crocs à ciseaux étaient beaucoup utilisés.
    Le problème, plus de photos et pour l'instant pas de dessin.
    La bonne info devient une denrée rare!
    J'en saurai plus lundi matin.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d
    En conclusion, la réponse à la question est :"
    "Non, il n'y avait pas, pour les Bisquines, une méthode particulière, un usage local, pour frapper les écoutes et amures de huniers et perroquets".
    On peut utiliser, au choix, n'importe quel nœud d'amarrage pour cet usage.    
    a014
    Xavier
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    avatar

    a009d

    On peut utiliser, au choix, n'importe quel nœud d'amarrage pour cet usage.

    Exactement! 0013j
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a238 Salut à vous, les gréeurs!
    Pour les focs, et ce genre de trucs, fig d; page 61; serait le top.un bout qui va vers tribord, l'autre vers bâbord.
    Pour tout ce qui est hunes, des amarrages qui tiennent.
    Les bateaux de pêches naviguaient à l'économie.
    Merci, Patrick. a012
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d les Amis

    Suite et .....  FIN de cette Bisquine

    avec le gréement courant et les principales manœuvres.

    J'ai essayé de respecter la grosseur des cordages, ce qui n'était pas vraiment le cas au début car j'utilisais des cordages du commerce, ce qui explique aussi que vous pouvez remarquer des cordages commis à gauche alors que les aussières sont commises à droite, mais le problème des cordages sera réglé un peu plus tard, le but de ces essais était d'obtenir des cordages de diamètre convenable.

    Voici quelques photos sans grand intérêt : ce serait vraiment fastidieux  de décrire tous les cordages constituant le gréement courant.


    Mise en place de la "Jeanne d'Arc" (foc moyen)
       
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    Amure de petit hunier et petit perroquet, avec une variante qui sera expliquée plus loin.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


       
    écoute de hunier

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    amure de grand voile avec son palan, et avec la saisine ou guinderesse qui fait dormant sur la cosse d'écoute inférieure de grand-voile, passe dans la cosse de la première bande de ris, redescend et se tourne provisoirement sur la cosse inférieure

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



       
    le tape-cul et hunier de tape cul, un peu plus neufs que les autres voiles...

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    ça commence à prendre forme, mise en place de la bonnette., elle aussi plus neuve, ne servant que pour les régates

    La présentation choisie est celle de la Bisquine en régate avec  toutes ses voiles dont la bonnette doublant  la "Jeanne d'Arc".

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

     
    En voile de vent arrière ou de grand largue, on établit la bonnette avec son "tangon"

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    amure de misaine et écoute de foc

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


     
    écoute de basse voile avec poulie double (pouvant être remplacé par deux poulies simples)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    amure de tape cul, il commence à y avoir du cordage à ranger

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


     
    petite vue plus générale

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Voici maintenant des vues de la Bisquine en régate par vent arrière avec ses voiles en ciseaux,

    "Par vent venant de l'arrière si on conserve les mêmes amures à la misaine et à la grand'voile celle-ci dévente la première qui perd de son efficacité. Afin de faire porter toute la toile disponible on met les voiles en ciseaux, c'est à dire qu'on borde les voiles du mât de misaine sur un bord et celle du grand mât sur le bord opposé.
    C'est peut-être sous cette allure que les bisquines sont les plus belles et , aux jours des régates rien ne valait le spectacle de ces cathédrales de toile se poursuivant vers les bouées."

    Jean LE BOT.


    Ceci explique une particularité du gréement: par faible brise il pouvait être difficile de faire ouvrir la voilure comme on l'aurait souhaité. Avant d'établir les basses voiles, on frappait sur l'extrémité de la vergue un faux bras terminé par un petit palan qui s'amarrait assez loin sur l'arrière du mât en abord. Pour compléter l'action du faux bras l'amure de perroquet était décrochetée de  son poste de tournage normal au pied du mât pour être amenée sur l'arrière.

       
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



     
     
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



     
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    De nouveau, quelques vues inspirées par les photos de notre ami Jean-Jacques

       
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Ne reste plus qu'à lui fabriquer un ber.

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Superbe travail, Xavier.
    Là, t'en sais plus que moi, et je te sens paré toi aussi pour du copeau de Poirier.
    N'oublions pas que la sciure, de Poirier surtout, n'est pas de la poussière, c'est toujours et encore du bois!!!!!!(pas de la saleté! quoi!) a035 a034

    Elle a de la gueule! a021 a021 Cette bisquine.
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    a012

    Tout est bien qui se termine ........ super bien a021a

    Superbe, mais je ne perdrai pas mon temps à discuter,
    je préfère retourner "mater" les photos a023  et lire les explications a061

    Vraiment très chouette et tes dernières photos la mettent bien en valeur ... bravo Xavier a026a

    Et alors, ... maintenant c'est l'heure du "bilan"    
    Tu nous fais un petit topo ? ... nombre d'heures de travail ... début des "hostilités"
    ... kilomètres de bouts ..., kilos de laiton et autres métaux ... quelles essences de bois, ... enfin tout quoi a001

    Au fait, tu as déjà une idée de ber ???
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a170  les amis

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:N'oublions pas que la sciure, de Poirier surtout, n'est pas de la poussière, c'est toujours et encore du bois!!!!!!(pas de la saleté! quoi!)
    et ne pas oublier le bonus qui n'a pas de prix: l'odeur

    Philippe, tu poses de drôles de questions  a023  bassement terre à terre auxquelles je suis bien incapable de répondre: j'ai oublié d'installer la pointeuse!! a002  et la "comptabilité" est fermée !

    Pour le bois, rien que de l'ordinaire, mais je suis sur un "coup" pour récupérer du très beau poirier  a019

    Pour le ber, je n'ai pas encore décidé, je voudrais quelque chose de fin, élancé, tout en étant très stable because les deux loupiots qui ne vont pas se contenter de regarder avec les yeux !! a007

    Amitiés  a014
    Xavier
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    Oh que c'est beau ! Le fait de mettre cette voile en situation est très agréable et, que je puisse inspirer la présentation d'un modèle,j'en suis très fier. Satisfaction, et de la douceur dans ce monde de bruts,ça fait du bien. Travail magnifique,un exemple.
    Amitiés Jean-Jacques
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    Quand c'est fini, ..... , y'en a encore !!

    Vous avez vu la Bisquine prête pour les régates, avec toutes ses voiles soigneusement préparées pour cette occasion.  

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    "Le départ de cette régate à Granville n'a pas été donné dans de bonnes conditions: Rose-Marie avait quitté son tangon et est partie un peu avant les autres, le Vengeur, sous le vent est parti le dernier.
    Après la troisième bouée, la course devient plus intéressante: chacun voit que d'une bonne manœuvre peut dépendre le succès."


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    "Au second tour la bouée de l'ouest et celle du sud sont doublées dans le même ordre: le Vengeur, Saint-Sauveur, Rose-Marie, Perle et La Bougnate.
    Après avoir passé la troisième bouée les bateaux montent à l'est pour venir comme la première fois par de plus ou moins habiles louvoyages couper la ligne d'arrivée.
    La Bougnate, bonne dernière et dont la chance paraît nulle recommence une manœuvre qui cette fois lui réussira pleinement: au lieu de continuer vers l'est elle vire et revient vers le nord, ses concurrents virent plus tard et successivement.
    C'est le dernier tour et l'attention redouble. La Bougnate qui profite d'une arisée vient très menaçante et on prévoit qu'elle pourrait bien passer avant le Saint-Sauveur qui s'est maintenu à sa place de second. Mais comme souvent, un bateau aurait plutôt coupé en deux son adversaire que de se dérouter d'un degré."

    Le tangon de la bonnette cassa net. a007

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    et comble de malchance, à Granville l'arrivée  n'était pas trop facile car sitôt paré le Loup il fallait selon la direction du vent soit virer soit empanner;  c'est justement en empannant par bonne brise, (manque d'expérience !!!) que toute la mâture s'abattit sur le pont.

    On imagine le spectacle mais aussi le prix que cette régate va couter !!

    Nous voilà donc dans l'obligation de refaire les mâts, mais à quelque chose malheur est bon puisque ces mâts, certains s'en souviendront, n'avaient pas été réalisés dans les règles de l'art, le charpentier "Billing Boats" ayant un peu "simplifié" pour faire à l'économie.  a004b  

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Les charpentiers  Auvergnats se sont mis à l'ouvrage, ... à suivre.  0008m

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    a018 a018 a018 Pas de chance, Xavier!!!!!!
    j'ai comme dans l'idée que tu vas nous sortir un mât dans les règles de l'art.
    Mais démonter tout ce bel assemblage sans trop en casser, pas facile! a238 0008m
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    a012

    bein merde !!!
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar



    La ténacité auvergnate est célèbre. Le problème avec tous les modèles en RC ou mis en situation, c'est que le vent ou les courants ne sont jamais au 1/72 e ou au 1/40 e etc....

    Les pauvres maquettes si soigneusement et amoureusement réalisées subissent toutes proportions gardées de véritables ouragans.
    Bon courage et félicitations
    Belles maquette, belles photos, que demandez de plus?

    Amicalement Jean-Jacques
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    a012

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:... que demandez de plus? ...

    1) Que ça ne casse pas
    2) un vent à la bonne échelle

    a014 ... a002
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d les Amis

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Mais démonter tout ce bel assemblage sans trop en casser, pas facile!

    pas de panique !! tout a été monté pour être fonctionnel, c'est démontable, comme sur un vrai, rien de collé !

    J'avais vraiment envie de présenter cette Bisquine dans sa belle livrée de régates, en costume de dimanche, quoi !! avec ses voiles en ciseaux.
    Mais il ne faut pas oublier que c'est avant tout un bateau de travail, et la présenter en "bleu de travail" correspond plus à la réalité quotidienne.  a001

    Et comme les mâts n'étaient pas réalisés dans les règles de l'art ... Mais Jean-Claude a bien flairé le truc !! et on se demande si tout ça n'était pas un peu ... "prémédité" ...  0013j  

    Voici une petite photo du "démontage"
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Tout se passe bien  a036  

    A bientôt
    a014
    Xavier