Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    BISQUINE au 1/40 Kit Billing Boats modifié Xavero

    Partagez
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux



    a009b
    Je tenterais le coup la prochaine fois.
    Pour ta question:
    Aiguillette est le nom d'un bout de cordage qui sert à lier deux objets ensemble.

    Donc, dans la Bisquine page 61 que tu m'a fais redécouvrir : a018 a008d

    Figure b: L’œil de la basse vergue est aiguilleté en utilisant ce fameux trou en bout de vergue et constitue l'empointure de la basse vergue.

    En bon terrien tu attaches ton oeil contre le bout de bois qui sert à supporter la dite voile. a021a a023
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Aiguillette est le nom d'un bout de cordage qui sert à lier deux objets ensemble
    D'après ce que j'ai trouvé, il s'agit d'un cordage fin passé plusieurs fois.

    Au départ, j'avais fait un truc comme ça
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Il s'agit des drisses de huniers et perroquets.
    Je trouvais ça joli, mais malheureusement, ça ne correspondait pas à la description que j'ai trouvé par la suite, d'où ma question.

    Donc, en bon terrien, je fais comme quand on attache la corde à veau avec un bout de ficelle à botte sur le barriot, ce qui devrait donner tout simplement un truc de ce genre.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    On passe dans l'œil et on entoure la vergue, plusieurs fois.  C'est ça  ??

    a014

    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    Xavier a écrit:D'après ce que j'ai trouvé, il s'agit d'un cordage fin passé plusieurs fois.
    C'est cela même; avec l'exemple de la figure g page 61.

    J'ai deux images du Ar Vag N°2

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Pris de deux manières différentes, avec ou sans rocambeau.
    Le capelage est, sur le dessin, de la chaine fourrée de cuir, perso, je verrais plutôt un erseau sur lequel est pris le croc.
    C'est vrai qu'il n'y a pas vraiment foule de détail sur ces gréements.
    Ta première version se faisait aussi, mais pas forcement sur les bisquines, sur les chaloupes de bourgneuf, oui.
    Je continue de creuser.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d Jean-Claude

    Ta première image correspond, à peu prés, à la fixation de la drisse sur les basses vergues, comme l'indique la photo suivante (prise sur le plan du gréement / Jean Le Bot)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Mais pour la fixation des drisses des vergues de huniers et perroquets, Jean Le Bot indique bien à chaque fois: "Drisse de perroquet/hunier: un œil épissé sur la drisse est aiguilleté sur la vergue" (à la fin du livre, annexe II)

    ça me paraissait trop simple, mais d'après cette description, c'est bien la fixation en "bon terrien":
    l'aiguillette passe dans l'œil et entoure la vergue (huniers/perroquets) plusieurs fois.

    Même conclusion ??

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009 Xavier.
    Un œil est formé sur ce bout(la drisse), avec une épissure.
    Cet œil est positionné au bout de la vergue et aiguilleté (attaché ou amarré) pour qu'elle reste en place cette drisse, au bout de la vergue.
    Ils vont au plus simple et au plus sûr, car au regard de leurs énormes voilures, fallait vraiment que tout reste gentiment en place.
    Je verrais comme toi, et des solutions, il y en a pas 36.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    En résumé: un œil épissé et fourré, ça pourrait ressembler à ça
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    aiguilleté sur le vergue, ça donne ça    
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    C'est bon ?? je continue avec les autres de la même façon ?

    a014

    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Bonsoir, Xavier.
    Là, tu fais comme sur le dessin du plan de gréement. ils affalaient la voile avec la vergue et changeaient de bord sans défaire tout ça.
    Je pense que c'est bon comme ça. Sur le dessin le fourrage en cuir en cache un peu, il y a même les taquets qui empêche le tout de glisser le long de la vergue.
    Ton oeil n'est pas trop vilain a003 a20c
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    a012

    Beau boulot Xavier, ton œil épissé fourré pourrait certainement être mieux,
    mais comme le mien aurait assurément été pire je me ... a119

    Pfuuu le gréement ... c'est pas une mince affaire tout ça a004b
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    avatar

    a009d

    Sensas! Xavier. a20f

    Je ne sais pas combien tu vas é pisser et fourrer, mais te souhaite bon courage! a025a

    Blague mise à part, je ne m'en sentirais pas! chapeau a009a
    lucie160
    Elève Maistrancier
    Elève Maistrancier

    avatar

    s'il vous plaît pouvez-vous m'expliquer qu'est que c'est le calfatage
    Marco la frite
    Lieutenant de Vaisseau
    Lieutenant de Vaisseau

    avatar

    C'est boucher les espaces entre les planches
    Marco
    lucie160
    Elève Maistrancier
    Elève Maistrancier

    avatar

    Merci , je vais me coucher mon niaiseuse ce soir
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:ton œil épissé fourré pourrait certainement être mieux,

    C'est bien vrai, ma foi !!  a017

    Depuis, j'ai essayé d'améliorer ma technique, mais c'est pas évident sur des cordages de 0.4 - 0.5,
    si quelqu'un à une technique bien au point, je suis preneur !!

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Bonjour à vous.
    Il y a pire, il y a mieux, certes, perso, je les trouve quand même bien réussi, tes épissures. 0008m  a020  a020
    Phil est dur avec ses membres. 0028a  a018
    Ma méthode qui est une parmi tant d'autre.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Un coin en laiton avec les forets mortibus qui me servent de gabarits; 1m/m;1.5m/m,etc
    Et notre câble et le fil de fourrage qui est du DMC N° 100. Pas de fil à gants sous la main.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Vers la future position de mon œil, un nœud de cabestan, ou si vous voulez, deux demi-clés.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Fourrer sur la circonférence de l’œil à créer, et on arrête avec une demi-clef qui évite que tout se dessaisisse.



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Là, on est cool, demi-clé a serrer, plus autre demi-clé pour faire le nœud de cabestan et en avant pour la poursuite du fourrage de l’œil.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    On fourre, après avoir coupé les brins et avec un point de colle blanche et à coller contre le fil.
    On arrête acec un point de colle.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Le résultat, pas extra ordinaire, avec du fil à gant, ça aurait été plus joli.
    Avec ces forets de diamètre différents, je fais aussi mes pitons, mes boucles, enfin tout ce qui est rond avec un diamètre précis.
    désolé, Xavier, vite fait, pas bien fait mais j’espère compréhensif.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d
    Merci Jean-Claude, je pense que tu devrais faire un copier-coller dans trucs et astuces, ça fera un supplément intéressant !! a021
    Je ne pensais pas qu'il était important de faire l'œil bien rond, donc je n'utilisais pas de gabarit.
    De plus, j'évitais de faire des nœuds pour ne pas avoir de surépaisseur. A vrai dire, je ne savais pas quelle gueule il devait avoir  a099  

    Précision: tu termines de fourrer sur un seul fil après avoir coupé le deuxième brin ??

    Je vais m'entraîner ... et je pense même à un petit "bonus"  a031

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Prendre les différents forets comme gabarits te permets en outre de ne pas faire d'erreur d’échelle, et
    d'avoir des cosses, des œils et des boucles de mêmes gabarits.
    Je reprend certaines manip avec un peu plus de sérieux en photos.
    Une fois l’œil fermé, tu coupes un brin en dégradé pour diminuer l'épaisseur le long du brin restant et en fourrant par dessus tu ne diminue pas d'épaisseur brutalement, c'est plus esthétique.
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    J'ai repris mon fil de 0.40 et du fil très fin pour fourrer, voilà ce que ça donne:
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    Comme quoi, Philippe avait bien raison, autant essayer de faire les trucs le mieux possible !!  0013j
    Il est important de couper les brins en dégradé pour obtenir un résultat esthétique, en coupant le brin entier, vous aurez systématiquement une cassure et le bout du brin qui apparaîtra au milieu du fourrage.


    avec le petit bonus que je faisais sur mes premiers essais: comme je n'ai pas entièrement confiance dans la colle blanche avec le temps, je termine façon rousture en utilisant le départ du fil à fourrer (ça me paraît une bonne indication pour cette technique)
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Voir le post de "Crabe"
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    a014
    Xavier
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    Beaucoup plus joli, effectivement.
    Tu vois sur mes photos le câble dont les trois brins sont coupés lors de fourrage (5 ème photos) l'on ne voie plus que deux brins.
    Il faut laisser un tout petit peu de temps à la colle blanche de durcir, Pascal l'utilise pour coller certaines pièces plastiques.
    J'utilise comme gabarits des forets qui sont HS, , ils sont au moins aussi pratique que tes pointes.  a001  a119
    J'insiste encore une fois (lourdement), pour tous vos amarrages, utilisez du fil à gant, c'est du coton câblé de 0.2 m/m, le plus fin que l'on puisse trouver à mon avis. Et il se teinte très bien.
    Pour les roustures, bonne idée aussi, tant que l'échelle de réalisation le permet.
    Il faut que visuellement, à défaut d’être comme dans la réalité, que ça tienne la route, quand on regarde l'objet que cela tienne la route, que ce soit plausible.
    Là, ton œil, joli,joli!!! a020  a021a
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d

    Le fil que j'ai utilisé pour fourrer est du fil de couture très fin de 0.1mm, mais qui ne se teinte pas (polyester)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Prendre les différents forets comme gabarits te permets en outre de ne pas faire d'erreur d’échelle, et
    d'avoir des cosses, des œils et des boucles de mêmes gabarits.
    pour ne pas faire d'erreur, il faut connaître la taille "standard" de ces éléments: comment la connaître ???

    En attendant, bon WE et bonne chasse aux œufs !!  a014

    Xavier
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    a012

    Pourquoi ai je la bizarre impression que j'ai loupé une occasion de me taire a173

    J'avais une toute petite chance de faire mieux et maintenant c'est mort !!! a004b

    J'te cause plus Xavier ... en plus tu me piques mon Shidoshi ... je boude ... a003

    Bon aller ça va "chuis" pas rancunier ... maintenant c'est du beau boulot à la hauteur de cette Bisquine a20f

    Très sympa ce petit échange bien didactique ... merci à tout les deux et comme Xavier,
    je pense que ça ferait un excellent sujet "Trucs & Astuces" a001
    xavero63
    Maître
    Maître

    avatar

    a009d les Amis

    petite suite

    Les poulies

    Réalisation des poulies nécessaires pour cette Bisquine :

    Les poulies vont de 170 à 200mm en moyenne,  jusqu’à 260mm  ce qui nous fait à notre échelle des poulies de 4.2 à 5mm jusqu’à 6.5mm pour la plus grosse.
    Elles sont réalisées en « méthode simplifiée », voir le sujet de Crabe sur les poulies

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    url=https://servimg.com/view/17934243/965][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/url]



    Il y a des poulies simples, des doubles dans chaque dimension
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Ensuite il reste à confectionner les estropes qui peuvent être en cordage ou métalliques
    Il y a des poulies à ringot, ici poulie à ringot à estrope métallique
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Comme je n’ai pas trouvé de RJ45 catégorie 6 (casto voulait uniquement me le vendre en rouleau de 25m), j’ai utilisé du fil téléphone (si mes souvenirs sont exacts) vendu au mètre, il est composé de 4 brins de 0.55mm + 1 brin de 0.45mm nu.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    Des poulies à estroper, à croc, à ringot, à croc et à ringot, il y en a pour tout l’égout.

    On voit la différence entre les crocs du début, réalisés avec de la corde à piano, et ceux réalisés avec les fils de Cu : c’est vrai que c’est bien plus facile à travailler et la résistance à la traction est suffisante, contrairement à ce que je redoutais.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Quelques poulies, après soudure, avec estrope métallique et une estrope cordage au centre.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Les poulies doubles d’écoute des basses voiles (peut être remplacé par deux poulies simples estropées avec un croc à ciseau) et la patte d’amure de misaine: cosse passée dans le croc d'étrave et croc croché dans la cosse d'amure de la voile.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Petit échantillonnage après  oxydation (plus question de mettre de la peinture)

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Amure de grand voile: épissée sur l'œil d'un croc crochant la cosse d'amure, passe dans la poulie de gauche, frappée sur la poulie à ringot.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Pour estroper les poulies avec les cordages, j’ai choisi de faire des roustures

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    C’est peut-être une erreur : faudrait-il utiliser un ou des nœuds spécifiques pour ça ????
    personnellement, je trouve ce système « léger »,  esthétique, mais ce n'est peut-être pas conforme à la réalité ??



    Petit problème pour les poulies d’écoute de grand'voile:  la ferrure passe dans l'œil de la ferrure, il a fallu construire sur place !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Pour l’instant, tout est fonctionnel, c’est rigolo et instructif de faire « fonctionner » les quelques voiles montées !

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    Question : quand on parle de l'écoute ou de l'amure qui est "frappée sur la cosse d'écoute/d'amure", est-ce que le terme "frapper" implique l'utilisation d'un ou plusieurs nœuds spécifiques , sachant que certaines de ces manœuvres ne sont pas installées à demeure, mais "frappées" avant d'envoyer les voiles??

    A+  a014
    Xavier
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    avatar

    a009d

    Tu réalises un vrai travail de patience, mais le résultat est à la hauteur  a021  a026a

    FRAPPER : c'est fixer, amarrer à l'aide d'un nœud, d'une manille, un cordage, une poulie... en bref attacher!


    Dernière édition par parellum le Sam 9 Avr 2016 - 13:08, édité 1 fois
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    Magnifique travail,c'est de la haute école. Amitiés Jean-Jacques
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009
    J'ai failli tomber de ma chaise!!!!!!!!, S'il-t-plait, préviens, le prochain coup. 0008m

    Charge de rupture du cuivre:40 kg au m/m². tu as de la marge.
    Tes crochets sont eux aussi joliment exécutés. a021 encore une fois.
    Glénans
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    avatar

    Bonjour Xavier,

    Un vrai travail de dentellière. Tu as dû être "petite-main" chez un haut-couturier pour effectuer ce travail vraiment minuscule.

    Heureusement, je ne suis pas assis, comme Jean-Claude, sur une chaise, mais un fauteuil "directorial" qui me maintient bien, sinon, comme lui, j'étais par terre !!!

    Merci aussi pour la pièce de 1 centime près des objets. C'est avec ça que l'on se rend compte de la finesse des objets.

    Bonne continuation pour cette superbe Bisquine.

    Bonne après-midi.
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    a009 Re-Xavier.
    J'avais oublié!!!!


    FRAPPER : Fixer, amarrer solidement, un bout, une poulie. Fixation qui doit rester à poste.