Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales

    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes



    a012 Jean-Jacques

    a061 très sympa ton sujet a20f , et comme ça les copains du Ponant trouverons dans tes récits tout ce dont ils
    ont besoin pour savoir ce que signifie "Le Radoub du Ponant"

    Ce Maurepas était un visionnaire le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 2054070234 ... a034

    Passionnant tout ça a170
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Philippe.
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    a009d

    Tragique épopée, ... mais belle épopée quand même a009
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Insensé . La France va se laisser entraîner dans une guerre qui ne la concerne pas par le machiavélisme d'un  certain diplomate ,un certain Kaunitz. Espèce de c...Kaunitz. Non seulement, la France n'en a pas les moyens,mais elle va devoir lutter sur deux théâtres d'opérations. L'un terrestre, en envoyant ses troupes pour aider la maison d'Autriche ! Son ennemi héréditaire.. La ,elle n'avait strictement rien a y gagner,si ce n'est que, dépenser son argent en pure perte,et utiliser des troupes plus utiles ailleurs.
    L'autre,  maritime et autrement plus redoutable,contre l'Angleterre. Celle-ci est déja prête et fidèle a sa politique,elle allait méthodiquement et minutieusement conquérir un immense empire.
    Avant son renvoi pour manque d'allégeance par Mm de Pompadour,Machault, secrétaire d'état de la Marine avait eu le temps malgré ses pauvres moyens pu fortifier nos comptoirs des Antilles ,du Canada et des Indes. Aux Antilles, il avait envoyé une division composée d' un 74 canons et de deux frégates dont" l'Atalante" commandée par Duchaffault .La division repère bientôt un navire anglais qui se présente sous l'aspect d'un 60 canons,c'est " le Warwick" . Bien entraînée,bien équipée,le commandant prenant soin de son équipage,la frégate française gagne main sur main sur l'Anglais. Apres plusieurs manœuvres et tirs d'enfilades,l'Anglais incliné sur tribord est incapable de répliquer avec sa batterie principale au tir ininterrompu de" l'Atalante" qui tire plein bois sur le pont ennemi. bientôt, accablé ,le gréement haché, il abaissa son pavillon bientôt rejoint par le reste des navires français. Selon le rapport du commandant anglais,celui-ci se serait rendu accablé sous le nombre.....En fait une frégate française de 12 s"est rendu seule maître d'un 60 canons. L'arrivée  de la division française aux Antilles fut triomphale. Dans la foulée,elle revint en France en escortant un convoi marchand de 22 voiles plus trois prises qui arrivèrent sans encombre dans les ports français.
    Pendant ce temps la, des navires français commandés par Kersaint détruisaient les comptoirs anglais de Guinée et d'Angola.
    Mais l'enjeu principal était pour l'instant le Canada. L'Angleterre l'avait déja compris. La conquête de nouveaux territoires,le développement de son commerce,l'implantation de ses colons,la langue anglaise et l'appui de son gouvernement, rien ne semblait pouvoir  l’arrêter. En catastrophe, on envoyait des renforts au Canada avec Montcalm a leur tète. Et comme d'habitude,manquant de transports, on armait les navires de guerre en flutte réduisant d'autant leurs capacités guerrières.

    Le " Bienfaisant" par exemple ( 64 canons a l'origine,ne conserve que ses 28 pièces de 12 livres et 6 pétoires de 6 livres

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4719

                                                      Proue peinte du" Bienfaisant" par Mr H. Simoni

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4826

    Poupe de la maquette du" Bienfaisant". Cette maquette,avec deux autres avait disparue devant l'avancée allemande en 1940. Elles ont été retrouvée miraculeusement a la libération.

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4827

     La même poupe peinte par Mr H. Simoni

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4828

    Quelle tristesse,l'opinion de quelques lettrés comme Voltaire et ses "arpents de neige" comptent plus qu'une politique a long terme sur les promesses d'un immense territoire aux richesses insoupçonnées ou prometteuses. La politique à courte vue du Roi et de ses conseillers,l'influence néfaste de " la Pompadour",la mollesse de la réaction française avec une opinion publique qui ne comprenait pas la situation réelle dans laquelle se trouvait la France,tout cela conduisit au désastre.
    L'Angleterre avait déja tout comprit. L'implantation de sa langue par l'installation de ses colons sur les territoires conquis ou avant de l’être,le développement de son commerce qui allait de paire,l'appui totale de son gouvernement,la puissance de sa marine épaulée par son armée,tout cela lui donnait la capacité a conquérir le monde.

    a163 0028a a004b a019 A Bientôt Jean-Jacques
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    a009a

    Merci Jean-Jacques pour ces récits très intéressants et fort bien documentés.   a20f

    Continue, cela me convient super bien et j'applaudis des 2 mains.a026a

    Bonne fin d'après-midi. le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 2483729392
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Bertrand. Beaucoup de travail ,surtout que, quand tu as terminé ton article, il y a un beug et que tout s'efface. Alors ? Et bien tu recommences.......Amitié Jean-Jacques
    xavero63
    Premier Maître
    Premier Maître

    xavero63

    a009d

    Ah!  le beug quand tu vérifies une dernière fois avant d'envoyer ... a008
    que du bonheur !!!  a120

    C'est une très belle présentation que tu nous offres, toujours aussi passionnante a170

    Amitiés a011

    Xavier
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir ou bonjour Jean-Jacques,

    J'ai, comme toi, eu plusieurs fois des plantages sur les forums, alors que j'écrivais des dossiers assez longs. Je râlais  "sec", et il fallait tout recommencer.

    Après plusieurs "ras le bol", j'ai finalement écrit tous mes dossiers sous "Word" et donc, je peux les sauvegarder dans des fichiers et répertoires spécifiques, et les retrouver quand je veux, mais surtout, une fois écrit, je les copie et les colle dans le forum.

    C'est ce que je fais quand je vous présente mes travaux. De plus, je mets les numéros de mes photos, ce qui me permet de les trouver rapidement pour le dossier dans le forum et les inclure facilement.

    Bon courage.

    Bonne nuit ou bonne journée.
    pascal 72
    Major
    Major

    pascal 72

    a009c

    Beau récit Jean Jacques c'est un régal et beaux documents que tu nous postes 0013j

    a009c
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci a tous .C'est motivant. J'ai surtout hâte d'entamer le redressement ( provisoire) de notre marine sous Louis XVI.
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    Toujours aussi captivant a026a

    pour le bug, la solution de Bertrand (Glénans) ou la fonction "brouillon" répétée régulièrement :c'est là
    https://www.leradoubduponant.com/t1002-ecrire-une-reponse-au-brouillon

    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Les forces en présence. Coté anglais:23 navires de ligne,18 frégates,154 transports et une multitude de petits bâtiments ,le tout embarquant 17 000 hommes bien équipés contre 7 000 Français manquant de munitions,le ravitaillement en hommes et en matériel arrivant au compte goutte avec des équipages minés par la maladie,les accrochages des navires anglais avec un moral vu la situation comme on peu l’imaginer. Pour couronner le tout,deux chefs qui ne s'entendent guère,Vaudreuil et Montcalm.
    Vaudreuil qui préconise avec justesse une guerre de harcèlements ,d'embuscades avec l'aide des milices locales et des alliés indiens qui connaissent admirablement bien le terrain et Montcalm très imbu de sa position qui n'a que mépris pour les " locaux". Et c'est pourtant les plans de Vaudreuil qu'il aurait fallu utiliser contre un ennemi supérieur en nombre avec une grande puissance de feu C'est exactement cette tactique qu'utilisa Layette sous les ordres de Washington avec les milices, les coureurs des bois et les indiens contre les tuniques rouges en 1782 !
    Il y eu des actions remarquables d'efficacité sur la justesse de cette tactique de harcèlement comme l'embuscade tendue par les Français et leurs alliés indiens sur une armée anglaise qui laissa plus de 800 morts et son général sur le terrain,ainsi que toute son artillerie. Il y eu également la prise d'un fort anglais contrôlant le lac Ontario avec les troupes régulières,les milices et les indiens. Comme dans toutes guerres ,il y eu des débordements,notamment après la prise de ce fort ou les indiens tuèrent 180 hommes ,femmes et enfants avant que les Français ne puissent intervenir. On peu voir cet épisode " arrangé" dans le film  " le dernier des Mohicans" dans sa dernière version. Apres cet épisode,les Anglais nous tinrent pour responsables du massacre et présenté comme un scandale,monté en épingle par l'opinion britannique fit qu' l'avenir,les honneurs de la guerre neseraient plus accordés aus troupes françaises amenées a se rendre.
    Par petits paquets,navires et frégates arrivent en renfort avec l'inévitable cortèges de malades et affrontements avec des forces ennemie supérieurs.
    Il y eu de belles actions comme celle de" l'Aréthuse" qui par des tirs extrêmement précis fit subir de lourdes pertes contre des batteries côtières ennemies. Elle était commandée par Jean Vauquelin. Son action fur particulièrement remarquée par ses supérieurs,mais aussi par l'amiral anglais Boscaven en personne,qui aurait dit: " Si je l'avais eu sous mes ordres,je l'aurai nommé commandant sur le champ!". Elle fit des allers retours avec la France demandant en vain des renforts. C'est au cour de l'un de ses retours en France qu'elle fut attaquée par trois frégates ennemies en baie d'Audierne et du amener a bout de munitions au bout de deux trente d'un combat acharné.

                                                                               Frégate de type Aréthuse

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4517

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4518

    Faire payer le plus cher possible a l'ennemi sa conquête. Le prix du sang. La victoire sans lendemain de Ticonderoga ( fort Carillon),ne changea rien. Les 3 600 hommes de Montcalm mirent en fuite 15 000 soldats anglais laissant 4 000 morts ou blessés sur le terrain. Les Français ne comptaient que 377 tués ou blessés. Le 27 juillet 1758 Louisbourg tombait. Les pertes françaises furent estimées a 2 140 tués ou blessés au combat,1200 morts de la peste,5 600 prisonniers,239 canons perdus et 10 navires détruits.
    Les pertes anglaises furent très lourdes ( plus de 6 800 tués sans compter les blessés) et montrent l'acharnement de la défense française . Les pertes navales anglaises ne purent être évaluées encore aujourd'hui. Il y eu un combat naval avec ce qu'il restait de navires français ralliant la France et l'escadre de Boscaven. Mais la mer et la brume servirent d'arbitres équilibrant l'échange de coups de canons.Les Français furent avantagés par l'utilisation de leurs batteries principales,leur vis a vis ayant leur coques inclinées comme le "Warwick" contre" l'Atalante". Cinq mois plus tôt,une centaine de voiles anglaise avaient débarquées en toute impunité des troupes ( 15 bataillons d'infanterie,9 escadrons de dragons et 400 artilleurs) a Cancale. Visiblement ils nous en voulaient.
    80 corsaires furent détruits, la corderie de St Servan incendiée ainsi que les localités environnantes. St Malo fut sauvé grâce... a un orage particulièrement violent. Mais c'était sans compter sur les milices bretonnes qui dans un temps record força tout ce joli monde a rembarquer prestement. St Briac connu également le débarquement de 9 000 Anglais avec le même scénario, toutes les milices bretonnes s'étant mobilisées. Les Anglais laissèrent 1500 tués sur le terrain,700 prisonniers. Les pertes françaises furent estimées a 150 morts. Cherbourg subit une attaque avec la destruction de quelques maisons de bois et quelques voiliers marquant la dernière violation anglaise de notre territoire.
    A Bientôt Jean-Jacques a013
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    a012 Jean-Jacques,

    Nous venons de nous apercevoir que ce superbe sujet historique
    n'était pas à sa place dans "La Bibliothèque du Ponant" - "Reportages Photos".

    Je viens de le déplacer dans la Catégorie "Les Rendez-Vous de L'Histoire" - "Histoire Navale" a019
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Ok bien reçu.
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    a009d

    je n'ai pas perdu mon calme a002   en te lisant, car on a montré aux Anglais a163  qu'on pouvait leur faire payer  le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 2194607112

    Non, mais des fois!!   fra
    ad'hoc
    Maistrancier
    Maistrancier

    ad'hoc

    Bien le bonsoir mon cher Jean-Jacques,

    Par le Sacré Nom d'une pipe, quel travail!!!  a026a  a026a  a026a  a026a
    Tous ces événements sont narrés de façon captivante et remarquablement illustrés.  a021

    J'ai lu tout cela à deux reprises et avec le même plaisir, en constatant, chemin faisant, que nous avions peu ou prou les mêmes lectures.

    Une petite remarque concernant Louis XIV. A titre personnel, je n'ai aucune sympathie pour lui, mais bon, ça c'est passablement subjectif.
    En revanche, ce qui est beaucoup plus grave, c'est qu'en régnant en monarque absolu, il a lourdement hypothéqué la façon dont ses successeurs allaient considérer leur place au sommet du pays.  le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 2899144476
    Heureusement qu'il eut Colbert qui limita la casse.

    Vivement la suite! Enorme merci!!!

    Amitiés   le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 2483729392

    Jean-Noël
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Trois mois avant la chute de Louisbourg,une petite escadre de 8 marchands de la Compagnie des Indes dirigée par un 74 canons servant d'amiral commandée par d'Aché se dirigeait vers l'Océan indien. Elle transportait 4 000 hommes de troupes et leur matériel. Partie de Lorient en direction de Rio de Janeiro,elle fit escale trois mois a l’île de France pour "s’entraîner" ( les navires de la Compagnie n'étaient guère habitués aux règles de la Marine de guerre ),et soigner les malades (l'inévitable scorbut ). C'était tout ce que pouvait faire la France pour freiner la conquête anglaise.                                                                                                                             Il y a une constance typiquement française,qui est d'associer des hommes de responsabilité qui se détestent cordialement et qui ,de part leur comportement ,nuisent au résultat final. Au Canada,Vaudreuil et Montcalm,Aux Indes Dupleix et Mahé de la Bourdonnais,et maintenant le bouillant Lally-Tollendal et le peu entreprenant d'Aché.
    Si Montcalm imbu de sa position de tint pas compte des vues de Vaudreuil sur la tactique d'embuscades en utilisant les milices et les indiens qui auraient pu être très utiles,Lally -Tollendal fit la même chose en négligeant le soutien important des princes hindous et de leurs troupes pour freiner l'hégémonie anglaise grandissante. Parti plus tard que d'Aché, la division anglais composée de 7 navires de 50 à 66 canons, arriva trois semaines plus tôt. .Il est vrais qu'elle n'avait pas a escorter un convoi marchand,mais quand même !
    L'escadre française avait le double désavantage d'avoir des marchands  dont les ponts étaient encombrés de troupes et de matériel et ses mêmes navires avait un bordé aux mailles trop faibles pour encaisser le feu adverse. Arrivé en ligne de file parallèle selon les règles de combat de l'époque,les deux escadres s'envoyèrent leurs boulets a portée de pistolets ( moins de 400 mètres). Les Anglais concentraient leur feu au fur et a mesure de leur passage sur le navire amiral français le " Bien-Aimé" qui était le plus fort. Mais la riposte des marchands particulièrement violente avait sérieusement endommagée leurs gréements gênant leurs manœuvres.
    L'arrivée inopinée en renfort d'un autre 74 canons français flambant neuf,le" Comte de Provence" ( il était sorti des chantiers trois mois auparavant) changea le rapport de force.

                          Profil du " Bien-Aimé",avec le Comte de Provence,c'était le navire français le plus fort de la Compagnie des Indes

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4831

                         Le "Comte de Provence"( maquette exposée a Port Louis)

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4924

                      Tableau de  poupe du vaisseau

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4925

    Il faut préciser que les " 74 canons " de la Compagnie des Indes avaient des 24 livres a leurs batteries principales ( 28 canons de 24,30 de 18 livres et des 6 livres pour les gaillards.
    Les 74 canons de la " Royale' avaient ,eux  28 canons de 36 livres a leur 1 ère batterie.
    Apres avoir sérieusement étrillé l'escadre anglaise,les navires français  s'étaient brillamment comportés et purent escorter le convoi a bon port. Quatre mois plus tard ,les mêmes adversaires se rencontrèrent au même endroit avec une différence notable.
    Les marchands n'avaient plus les troupes et leur matériel a bord et tous les navires avaient reçu des canons supplémentaire en nombre et en calibre ( une vingtaine en moyenne pour leurs batteries). Il faut rendre hommage cette escadre principalement composée de marchands armés qui tint tète à des vaisseaux de guerre de la Royal Navy parfaitement équipés.

    a013                                         A Bientôt  Jean-Jacques
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    L'accumulation de fautes stratégiques,l'absence d'une vision politique a long terme et l'ignorance de se donner les moyens de l'appliquer nous conduisirent au désastre.Notre base de Pondichéry n'avait pas les infrastructures nécessaires,ni le matériel le plus élémentaire pour entretenir une escadre y stationnant. L'administration française porte une lourde responsabilité de part son ignorance et son avarice.Son incurie entraîna un gaspillage d'efforts en pure perte.Il est irréaliste d'envoyer a l'autre bout du monde ,une escadre de quelle importance que se soit sans s'assurer de la logistique pour son entretien. Nos soldats qui devraient se trouver face a l'Anglais au Canada,aux Indes ou dans les autres colonies,se trouvaient au fin fond de l'Allemagne " travaillant" pour le Roi de Prusse dans une guerre qui ne nous regardait pas (Mme de Pompadour avait encore fait des siennes). a008d a017
    Le 10 septembre 1759 se déroula le combat de Porto Novo ou de Goudelour. Les quelques rares navires français qui passaient a travers les filets anglais ravitaillaient au compte goutte les Mascareignes. Toujours bien renseigné ,l'ennemi avait vu son escadre locale renforcée par deux navires de  68 et 60 pièces. L'escadre française commandée par d' Aché comptait deux 74 canons,trois 64 canons de la Royale et l'appoint de 6 marchands armés d'un nombre de canons hétéroclites en nombre et en calibres...Les marchands transportait soldats,matériel et ravitaillement,mais surtout des piastres et des diamants qui seraient négociés pour le paiement des soldes arrivées a destination.
    Selon un ballet bien réglé,les deux escadres s'étant aperçues ,se mirent en ligne de file et se canonnèrent pendant cinq heures. 0025a         Les uns et les autres décrochant pour réparer leurs avaries et reprendre le combat aussitôt après. Finalement les Anglais décrochèrent en s'éloignant ayant particulièrement souffert dans leurs matures. Apres ce combat indécis, l'escadre s'en était plutôt bien tirée et pouvait revendiquer une victoire étant restée maître du champ de bataille. Les navires français arrivèrent a destination livrant troupes matériel et l'argent pour payer les garnisons.
    D'Aché avait rempli sa mission et s'en tint la. Mais la menace était toujours la et se précisait toujours d'avantage.Sentant l’imminence du danger , les notables supplièrent plusieurs fois d'Aché de rester avec ses forces pour résister contre l'Anglais. Sourd et aveugle celui-ci partit néanmoins n’imaginant pas un seul instant qu'il ratait l'occasion unique de voir,l'influence française contribuer à constituer un immense empire français des Indes. Restée sans défense Pondichéry ,assiégée de toutes parts du se rendre en 1761.
    En Europe,la situation est aussi préoccupante. Toulon était bloquée par une escadre anglaise. Partie de Brest un force française mettait le cap pour venir débloquer le blocus. Deux vaisseaux anglais avaient eu le culot de s'introduire dans la rade pour détruire les navires a l'ancre. Ils se font sérieusement poivrer par des canons côtiers camouflés et sont obligés de se faire touer par leurs embarcations pour se sortir du guêpier dans lequel il s'était fourrés. L'escadre française venue de Brest était supérieure en nombre,mais a cause  d'un signal passé inaperçu ou d'une mauvaise interprétation de celui-ci , une partie de l'escadre française  continua sa route, et trois navires de ligne et trois frégates firent escale a Cadix. L'escadre français perdant son avantage initial et amputée de ses vaisseaux dut faire face bientôt a 14 vaisseaux et 14 frégates de 24 a 40 pièces.
    Ce fut ce que les historiens appelèrent la curée de Lagos. Malgré un combat acharné, inférieurs en nombre les navires français furent particulièrement maltraités,certains s’échouèrent sur les cotes portugaises,furent incendiés par leur propre équipage pour éviter la capture, d'autres du fait de l'ennemi,qui n'avait cure de la neutralité portugaise.
    L'amiral de la Clue mourut des suites de ses blessures,son navire amiral incendié. La flotte de Toulon n’existait plus.
    C'est plus fort que tout;nos échecs ne nous servent pas de leçon. Il y a des idées fixes qui, tel le monstre du Loch Ness resurgissent régulièrement quitte a  aveugler ceux qui s'y accrochent. Débarquer en Angleterre en est l'exemple typique.
    Un plan qui semblait bien préparé mais qui se déclenchait dans un contexte dramatique face a des forces supérieures,et au mois de novembre! La ou les conditions météorologiques sont particulièrement défavorables! Qui plus est ,des troupes et des officiers inexpérimentées. Sur le navire amiral,l'Orient de 80 canons,il y avait a peine 20 hommes sur 750 qui étaient considérés comme de vrais marins. Et pour couronner le tout ,encore un duo antagonistes dont les plans s'opposaient,le maréchal de Conflans et le duc d'Aiguillon Quatre rochers au large de Hoedic et de Houât battus par une mer déchaînée mirent tout le monde au même plan.
    Il manquait 4000 matelots a la flotte française de 22 navires,3 frégates et 2 corvettes transportant 14 000 hommes. La flotte anglaise comptait plus de 30 voiles !
    On embarqua des soldats a leurs places et ce fut en infériorité numérique et dans une mer ourlée d'écume que l'histoire retiendra cet affrontement " la bataille des Cardinaux" Acculés a la cote, certains vaisseaux français s'échouèrent,mais deux autres,
    ( le " Thésée " commandé par Kersaint,l'ancien commandant de l'"Atalante"qui disparu avec son 2 e fils et le " Superbe ",le bordé fracassé par le feu du " Royal Georges "),sous les yeux horrifiés de leurs adversaires coulèrent a pic,la mer s’engouffrant par les sabords ouverts de la batterie basse.

                                                     Frégate française type " Atalante "

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6416

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6417

                                                        H.M.S " Royal Georges "

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6415

                                                                  Proue colorisée du " Thésée "
    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4833
                                                                               dessin original de la poupe du Thésée

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4832

                                                                              Mise en couleur de la poupe de ce vaisseau

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_5111

    Bien entraînée et équipée comme il se doit la flotte anglaise malgré les élément déchaînés subit peu de dégâts. Elle s'empara d'un 80 canons le " Formidable "

                                                                                       Tableau de poupe colorisé du " Formidable" ( 80 canons)
    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6414

    A 17 h la flotte française n’existait plus.

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 293893890 a019 A suivre Amitié Jean-Jacques
    pascal 72
    Major
    Major

    pascal 72

    a009c

    Merci Jean Jacques pour ce récit toujours aussi captivant et agrémenté de belles gravures a019

    a009c
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Fidèle au poste mon Pascalou. Merci. Bonne fêtes.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Jean-Jacques,

    Je viens de rentrer des courses et, vraiment, toujours aussi intéressant ton sujet sur la Marine du 18ème siècle.
    Continue comme cela, ça me plait beaucoup.

    Bonne soirée.
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Bertrand. Nous allons attaquer le redressement.
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Louis XV,fidèle a son image et sans doute aux règles et aux mœurs de l'époque, fut plus affligé que les troupes françaises ne reçurent point les honneurs de la guerre que par la perte du Canada. L'abandon de la Belle Province par les" Hauts Irresponsables " de l'époque est un blessure toujours ouverte .
    Non seulement nous perdions a jamais le Canada,mais aussi le golf du
    St Laurent,l'Acadie,les îles a sucre ( Antilles),le Sénégal,la Louisiane et presque toutes nos comptoirs indiens.
    L' humiliant traité de 1763 devint un véritable marchandage. L'arrivée du duc de Choiseul permit de limiter un désastre unique dans l'histoire de France.
    Il parvint à convaincre tous les bourbons régnant en Europe de s'allier. L’appoint de la flotte espagnole est minime pour l'Angleterre,mais suffisamment inquiétant de voir celle-ci augmenter,ainsi la puissance de cette nouvelle alliance. a009b
    Alors les " marchands de tapis" entreprirent leur travail. Nous devions céder la partie occidentale de la Louisiane a l'Espagne,Minorque contre Belle-Isle. L'Angleterre nous rendait Saint-Pierre et Miquelon,Gorée ,la Guadeloupe,la Martinique et Sainte-Lucie. Nous conservions quelques minuscules comptoirs indiens avec interdiction de les fortifier. Quelques intellectuels se réjouissaient de la perte du Canada et de Quebec comme Voltaire. Il aurait mieux fait de se contenter de donner son nom a un fauteuil.....
    Les pertes pour la France sont immenses et les Français n'ont rien comprit.Les Anglais eux ont comprit très rapidement que la mer était anglaise et que grâce a sa flotte,son commerce et sa langue vont dominer le monde.
                                               Le monde parlera anglais. a163
    Le traité de Paris avait laissé des traces humiliantes et Voltaire avait beau faire des traits d'esprit,un vent nouveau commençait a se lever. Nous avions perdu une centaine de navires dont 37 vaisseaux de ligne et la plupart de nos colonies. Mais la boite de Pandore opportunément refermée nous donnait l'espoir de construire les moyens de notre revanche.
    Heureusement,il existait des homme de qualité comme les cousins Choiseul ( Etienne François et César Gabriel ),l'un aux affaires étrangères,l'autre au département de la Marine qui mettent en place les réformes et les bases d'une nouvelle Marine.
    Nous avions un atout non négligeable. La main-d'oeuvre la plus nombreuse d'Europe. Nous étions le pays le plus peuplé  ( 27 millions d'Habitants),l'Angleterre n'en avait que 9,l'Espagne 11 et la Grande Russie 23. Un an avant la signature du traité,Choiseul avait mit en avant la fierté nationale et relancé le programme naval. De gros proprets avaient faits dans les moyens de transport. Pais attirait financiers,banquiers,princes artisans. L'académie des sciences concurrençait sa rivale britannique et la surclassait en mécanique ,en sciences naturelles et en chimie. Trente deux académies s'échangeaient et diffusaient les plus récentes découvertes et trouvaient leur applications immédiates sur le terrain. Provinces ,villes s'unissent pour voter les fonds pour la construction d'une nouvelle Marine. le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 1846686270  le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 1485124101
    Tel l'oiseau Phoenix renaissant de ses cendres,un souffle nouveaux ,le vent se lève , va balayer toute l'Europe et donner naissance a l'une des plus puissantes nations du monde.
    Suite a ce souffle nouveau des noms vont courir sur la mer.La BRETAGNE ( 100 canons),la VILLE DE PARIS ( 90 puis 104 canons),le LANGUEDOC ( 80 canons),la PROVENCE, etc...Des navires de tous types vont progressivement se mettre en place,chebecs,galiotes a bombe,des vaisseaux de mieux en mieux construits.Des noms de commandants vont donner des cauchemars a l'amirauté anglaise comme Suffren.

                                                          maquette d'un 64 canons style LOUIS XV

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_3612

                                                                                                                               profil d' un 74 canons français

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4837
                                           Chebec "mistic",probablement le  " Singe" utilisé par Suffren
                        A la fin de sa campagne sur ce type de batiment a gréement mixte, il a demandé a retrouvé son batiment grée en latin.

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_4720

                                                                                            Chebec grée en latin type " Indiscret "

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6446
       Galiote a bombes ou bombarde type  " Salamandre " ou"  Etna ",qui fit des ravages en rasant les repaires de pirates ou même des villes comme Alger ou Gênes (repaire de pirates ou renégats de tous poils )

    le radoub du ponant : Origine des voiles royales - Page 5 Img_6447
    De nombreuses réformes vont voir le jour,l'élan est donné.

    A Suivre a012 Amitiés Jean-Jacques a019
    polchen57
    Major
    Major

    polchen57

    a009
    J'avoue avoir pris autant de plaisir à lire tout les articles.MERCI a20f a20f a20f
    pascal 72
    Major
    Major

    pascal 72

    a009c

    C'est un plaisir de lire tes récits historiques a20f a026a

    a009c
    xavero63
    Premier Maître
    Premier Maître

    xavero63

    a009d

    Toujours le même plaisir,  a170

    Amitiés  a011

    Xavier

      Sujets similaires

      -