Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    Canot Breton à clins au 1/20 de chez Air Loisir construit par Glénans

    michaud
    Lieutenant de Vaisseau
    Lieutenant de Vaisseau




    Bonjour Bertrand

    Oui, moi aussi, c'est une tristesse infinie de visualiser cette catastrophe. Mais d’après les dernières nouvelles,les structures principales ne sont pas ou peu touchées et les pièces sacrées et autres trésors ont été sauvées. J'avais aussi été affecté par l'incendie du parlement de Bretagne il y a quelques temps. Il est aujourd'hui magnifique et ses objets,peintures ou autres magnifiquement restaurés. Une souscription va être lancée et certainement des pays font envoyer les fonds nécessaires pour la restauration de ce chef d’œuvre de l'humanité.

    Amicalement Jean-Jacques
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    Finalement j'ai choisi de suivre les coutumes bretonnes mais en faisant quelques modifications personnelles :
    - Du bleu et du blanc pour la coque,
    - Les œuvres-vives en noir comme le faisait les pécheurs, correspondant au bitume d'autrefois et non pas en rouge.

    Et tu as bien fait, le rendu est magnifique!
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Patrick,

    Merci pour ton avis et ton gentil mot.

    A bientôt.

    Bonne nuit.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour à tous,

    Je vais maintenant peindre la partie des œuvres-vives de la coque avec de la peinture noire.

    J'ai donc retiré, avec quelques doutes, les bandes-cache en papier collant pour obtenir quelque chose d'assez correct sans trop de bavures passant sous les intersections des clins.

    Une première image vue du dessus :

     - Photo DSCN0019 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Vue du côté tribord :

     - Photo DSCN0020 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et du côté bâbord :

     - Photo DSCN0021 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    J'ai ensuite placé du ruban-cache adhésif sur la partie peinte en blanc au niveau de la ligne de flottaison. Désolé, mais j'ai oublié de faire des photos !

    Voici la première couche vue du dessus :

     - Photo DSCN0022 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Les images suivantes ont été prises après la seconde couche de peinture.

    Vue du côté tribord :

     - Photo DSCN0023 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et le côté bâbord :

     - Photo DSCN0024 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Image de la proue :

     - Photo DSCN0025 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et de la poupe :

     - Photo DSCN0026 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    J'ai fait quelques corrections de la ligne qui n'était pas bien équilibrée entre les 2 côtés, avec quelques petits coups de pinceaux en blanc et en noir et le résultat m'a l'air correct !

    Pour voir les modifications à traiter, le canot est posé, à nouveau dans l'eau.

    On voit sur l'image ci-dessous, prise sous l'eau, que la ligne de flottaison est un peu basse au niveau de l'arrière (cercle rouge) :

     - Photo DSCN0036-bis :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et au niveau du milieu :

     - Photo DSCN0038 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Pour le plaisir une illustration du canot dans son élément !

    Dessus :

     - Photo DSCN0041 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    De côté :

     - Photo DSCN0043 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Voici les modifications obtenues :

    Une vue de l'arrière :

     - Photo DSCN0056 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Les modifications plus larges du milieu :

     - Photo DSCN0057 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    De plus j'ai un avis favorable de mon épouse !



    Voilà pour le moment.

    Je vais m'attaquer au montage du gouvernail, des avirons, des taquets et des dames de nage.

    A bientôt.

    Bonne journée.
    Dan le Cévenol
    Premier Maître
    Premier Maître

    avatar

    Bonjour à tous.
    Moi aussi je suis très attristé par cette catastrophe sur la cathédrale de notre Dame de Paris, mais toute la France est affectée par la tragédie que vient de subir cette vieille Dame.
    Fort heureusement nous avons les compétences humaines pour la reconstruire grâce aux Compagnons qui feront un travail remarquable.
    Bertrand tu fait un très bon travail avec ton canot bravo.
    Amicalement.
    Daniel.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour Daniel,

    Tu as tout à fait raison concernant "Notre Dame de Paris" et les "Compagnons du Devoir" avec leurs extrêmes compétences ! Et, comme toi, je suis certains qu'ils feront un travail remarquable et attireront des jeunes pour ces métiers, ce qui serait une très bonne chose !

    Je ne suis pas "Compagnon" mais j'essaie de faire un travail correct pour mes maquettes afin d'en être fier ! Comme je le faisais quand j'étais un actif !!!

    Merci pour tes gentils mots.

    A bientôt.

    Bonne fin d'après-midi.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour à tous,

    Donc, comme je le disais, je me suis lancé dans le montage de la barre, des 2 avirons et des taquets et dames de nage, pour le moment. !

    La fabrication de la barre est faite avec une baguette de 3 mm x 3 mm découpée en 4 morceaux. Il faut tenir compte de l'épaisseur du haut du safran Les coins sont arrondis et surtout il faut affiner l'extrémité de la rame, pour la poignée.

    Voici la pièce faite, à côté du safran et l'éternelle piécette de 1 centime pour avoir une bonne idée de la taille des objets :

     - Photo DSCN0054 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Les 2 avirons sont montés à partir de baguettes de 3 mm et d'une pale (pelle) fournie. Il faut faire une encoche dans la baguette qui est très fine.

    Voici ce que cela donne entre la pelle et le "manche" (cercles rouges) avec la poignée à l'extrémité de l'aviron. J'ai placé la barre sur le safran : La pièce est mobile.

     - Photo DSCN0049-bis :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Une autre image avec les 2 "rames" recto-verso :

     - Photo DSCN0050 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Je suis, ensuite passé à la peinture :
     - Bicolore pour les pelles : Bleu et blanc,
     - Blanc pour les poignées, y compris pour la barre,
     - Marron "acajou" pour les manches et la barre.
     - Blanc, bleu et noir pour le safran;

     - Photo DSCN0059 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Puis il a fallu monter le gouvernail sur le tableau arrière du canot. Les ferrures sont en métal préformé et un petit segment de bois sert pour les aiguillots.

    Le montage n'est pas très facile, mais faisable. Il faut simplement bien faire attention à l'alignement des ferrures par rapport à l'axe du navire.

    Les 2 aiguillots étant installés, il faut que les fémelots du safran soient aussi bien calés dans l'axe et puissent être placés sans efforts.
    J'ai fait simple en installant les 2 aiguillots sur la coque et les 2 fémelots sur le safran, alors qu'il aurait fallu en mettre un de chaque côté, mais j'ai fait simple !

    Les ferrures (charnières) du canot : Le safran n'est pas complètement abaissé :

     - Photo DSCN0060 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Voici ceux de mon voilier (cercles rouges), avec l'aiguillot du bas sur le tableau arrière et  celui du haut sur le safran :

     - Photo DSCN8941-bis :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Une vue bâbord du canot avec le gouvernail complètement descendu :

     - Photo DSCN0061 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Une image avec la barre franche dirigée vers tribord, et le canot va virer à bâbord, comme tout le monde – ou presque – le sait :

     - Photo DSCN0062 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Il ne reste plus qu'à réaliser et installer les taquets et dames de nage.

    Les taquets sont fournis sur la plaque de bois ayant servi pour les principales pièces de la coque.
    Je les ai arrondis un peu, peints en bleu et collés sur les plats bords (listons) à l'arrière.

     - Photo DSCN0073 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Une autre de plus près, où la macro-photo découvre toutes les erreurs, mais donne une impression de rusticité du navire :

     - Photo DSCN0074 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Je passe maintenant aux dames de nage.
    Il faut découper dans une baguette de 3 x 3 mm, un segment de 10 mm à couper en biseau aux extrémités :

     - Photo DSCN0065 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et insérer un bout de baguette de 2 mm, d'une longueur de 10 mm, au milieu en faisant un trou de 2 mm avec précaution (le bois peut se fendre !) :

     - Photo DSCN0066 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




    Quelques images de la coque terminée avec tout le matériel.

    Une vue du dessus :

     - Photo DSCN0067 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le côté bâbord :

     - Photo DSCN0068 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    La proue :

     - Photo DSCN0069 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    La poupe :

     - Photo DSCN0070 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Les dames de nage peintes et les avirons avec la piécette !

     - Photo DSCN0071 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    J'ai, finalement, collé légèrement le caillebotis et les 4 bancs. Seuls les avirons et le safran sont mobiles.



    Fin pour le moment de cette construction plaisante à faire pour le moment.


    Bientôt, je vais m'attaquer à un gros morceau pour moi, préparer et coudre la voile !!!
    La fixer sur son antenne et la hisser sur le mât, ce qui est plus simple pour moi !

    Mais ce ne sera pas pour tout de suite !!!


    A bientôt.

    Bonne journée.
    Dan le Cévenol
    Premier Maître
    Premier Maître

    avatar

    Bonsoir Bertrand.
    Je trouve que tu te débrouilles vraiment bien il est vraiment beau ce canot avec tout son armement.Il a l'air assez grand peux-tu nous donner ces dimensions?
    Amicalement.
    Daniel.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Daniel,

    En effet, comme toi, je le trouve sympathique, quoique ayant eu quelques surprises avec cette coque à clins que je traitais pour la première fois.

    Comme je l'ai dit, j'ai suivi les couleurs des canots bretons.

    Concernant les dimensions, les voici :

    - 30 cm de long,
    - 12 cm de large et
    - 38 cm de haut.

    Ce qui fait une bonne taille pour un petit canot au 1/20.
    Ce qui lui donne une longueur de 6.00 m à l'échelle 1/1, plus grand que mon voilier qui ne fait que 5.90 m, 2.40 m de large pour mes 2.05 m et une hauteur de 7.60 m alors que mon voilier fait 8.24 m. Mais il est surement plus léger que le mien qui a un poids de 550 kg avec un lest de 190 kg.
    Du point de vue voile : une seule voile au tiers d'environ 10 m², alors que le mien avec Grand-voile, Foc (de Génois à Foc 1 et même tourmentin car c'est un foc à enrouleur) et spinnaker, soit 18.5 m² hors le spi de 18 m².

    Ça y est, je me suis lancé dans le montage de la voile en suivant les conseils de Jean-Jacques.

    Des informations très prochainement.

    A très bientôt.

    Bonne nuit.

    Dan le Cévenol
    Premier Maître
    Premier Maître

    avatar

    Bonsoir Bertrand.
    Tu as raison car JJ est un bon conseiller.
    A+
    Daniel.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Re-bonsoir Daniel,

    Oui en effet, d'où mon appel téléphonique de cet après-midi, où il m'a donné de bons conseils et idées.

    Je suis actuellement en plein montage de la ralingue de la voile après avoir fait les ourlets. Le tout en écoutant du "Django Reinhardt accompagné de Stéphane Grappelli" : J'ai vraiment envie de "swinguer" !!! Mais je dois rester calme pour le montage de cette voile !

    A plus.

    Bonne nuit.
    xavero63
    Premier Maître
    Premier Maître

    xavero63

    a009d  Bertrand

    Je vois que tu as bien travaillé sur ton canot Breton, pendant mon petit séjour en ..... Bretagne !!

    Il est très beau a026a

    Bon courage pour la voile

    Amitiés
    a014
    Xavier
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Xavier,

    Je pense que tu as passé un bon moment en Bretagne, mais dans quel coin, si ce n'est pas trop indiscret ?

    Merci pour tes gentils mots qui me font très plaisirs.

    Pour la voile, je me suis lancé hier soir et l'ai terminé à mon grand étonnement. Je pense l'avoir réussi avec les félicitations de "l'Amirale". Mais tu verras le travail effectué bientôt.

    A très bientôt.

    Bonne soirée.
    xavero63
    Premier Maître
    Premier Maître

    xavero63

    a009d  Bertrand

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
    Pour la voile, je me suis lancé hier soir et l'ai terminé à mon grand étonnement. Je pense l'avoir réussi avec les félicitations de "l'Amirale".
    Tu vois, c'est pas plus compliqué que le reste !!!
    J'ai hâte de voir le résultat a021a

    Pour la Bretagne, dans le Finistère, du côté de Plouzané, Plougonvelin, à l'Ouest de Brest: très joli coin pour les balades sur le sentier côtier, des douaniers.

    Amitiés
    a014
    Xavier
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Re bonsoir Xavier,

    En effet la voile a été fabriquée avec de la colle et pas en la cousant ! Eh oui, mais tu verras le résultat quand j'aurai publié l'article que je suis en train d'écrire.

    Pour ton coin, j'ai vu que c'était du côté de la Pointe "Saint-Mathieu" que j'ai contourné, quand j'étais en train de passer mon monitorat du Centre Nautique des Glénans en 1972, en allant entre Paimpol et les Glénans, en m’arrêtant à Camaret. Superbe coin que j'avais beaucoup apprécié en repartant ensuite pour Sein et l'Archipel des Glénans en passant au milieu des "Tas de Pois" au large de la pointe de "Pen-Hir". Cela laisse de très bons souvenirs !

    A plus.

    Bonne soirée.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour à tous,

    Ça y est, je me suis lancé dans la fabrication de la voile, si, si !!! C'est une grande première pour moi !

    J'ai donc commencé par scanner le plan pour ne faire qu'une feuille A4, de la voile à la même échelle. Cette feuille étant un peu courte, j'ai légèrement agrandi et modifié le schéma : On voit bien les marques de crayon !

     - Photo DSCN0095 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    J'ai posé dessus le tissu fourni avec la maquette et l'ai fixé en piquant une punaise aux 4 coins en faisant coïncider, exactement, la pointe du clou avec le coin de la voile sur le plan.

    J'ai ensuite, en prenant les mesures du plan, dessiné au crayon noir, les 4 bordures, avec un ourlet de 5 mm, les traits des laizes espacées de 25 mm et les 6 points, sur 2 rangs, des fixations des garcettes de ris.

    Sur l'image, j'ai rajouté autour des 4 points le fil qui servira pour la ralingue, afin de vérifier s'il y avait la bonne longueur, ce qui était le cas, mais pas beaucoup plus.

    Dessus il y a le mât et l'antenne.

     - Photo DSCN0075 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Pour pouvoir découper correctement le tissu sans qu'il s'effiloche, j'avais 2 solutions :
      - Soit coudre (surfiler) le bord du tissu après découpe et avant de faire les ourlets,
     - Soit déposer une fine couche de colle (blanche à bois et surtout pas de super glue) qui bloquera les fils lors de la coupe. Puis de tailler suivant le trait. La colle sèche ne marque pas le tissu et garde une bonne souplesse, tout en étant suffisamment rigide pour les futurs plis.

     - Photo DSCN0079 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    J'ai fait un pli, largement facilité par la colle qui avait durci le tissu.

    J'ai légèrement encollé cet ourlet et le collage s'est fait très facilement. Le tout étant de faire très attention à ce que la pliure soit bien droite !

    Le premier ourlet :

     - Photo DSCN0080 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    La même chose avec 2 ourlets avec le premier coin :

     - Photo DSCN0081 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le détail de ce fameux coin, pas très bien réussi à mon goût !

     - Photo DSCN0082 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    3 ourlets faits et le quatrième en cours de pliage :

     - Photo DSCN0083 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    La voile avec ses 4 ourlets pliés et collés, qui sont assez rectilignes et surtout bien plats et surement mieux réussis qu'avec du fil et une aiguille.

    Cette manière de faire m'a été conseillée par Jean-Jacques (Michaud), et je la trouve très bonne, d'autant plus que, vue l'échelle, les détails de la couture auraient été vraiment grossiers.

     - Photo DSCN0084 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    J'ai ensuite installé le cordon de ralingue autour de la voile. Là aussi j'avais le choix entre la couture et le collage et j'ai encore choisi la seconde méthode, plus simple pour moi et surtout plus nette et propre qu'un fil mal serré et positionné sur l'ourlet.

    J'ai donc, côté par côté, encollé la tranche de la voile puis posé et fixé la cordelette en évitant, surtout, de tirer dessus. Il faut juste, simplement, l'appliqué sur la voile et bien la tenir, avec les doigts pendant 3 – 4 minutes.

    Surtout pas de pince qui écrase tout.

    On a, certes, de la colle sur les doigts, mais c'est la meilleure solution. Au bout de 20 minutes, ça tient bien et j'ai contrôlé s'il n'y a pas de trous que j'ai colmatés avec un peu de colle, bien entendu !

    Voici 2 côtés fait, le troisième étant en cours. Les 2 pinces servant simplement à bien positionner et appliquer, à plat, la toile.

    Petite information supplémentaire, le cure-dents est très pratique pour disposer des petites quantités de colle et de bien les étaler.

     - Photo DSCN0085 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    La voile est terminée :

    Le côté avec les ourlets :

     - Photo DSCN0086 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Et la face sans rien :

     - Photo DSCN0087 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    J'ai pensé, comme indiqué sur le plan et sur les images du livret et de la boite, à faire les boucles nécessaires pour le point d'amure et le point d'écoute.

    Vue détaillée du point d'amure :

     - Photo DSCN0088 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Le point d'écoute avec son ourlet, dont on voit les détails :

     - Photo DSCN0091 :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Le travail était délicat, et il était important de n'avoir aucune tâche et épaisseur de colle sur la toile, d'où l'utilisation des cure-dents.


    Cette voile étant terminée, j'ai juste passé un léger coup de fer pour éliminer un faux pli dû au pliage du tissu à la livraison.


    Quand j'ai présenté ce travail à mon épouse, elle l'a trouvé fort bien réussi et m'a dit qu'elle n'aurait pas fait aussi bien en la cousant. J'étais très content de son point de vue.

    Elle était étonnée du rendu grâce à la colle qui est bien mieux que de la couture, comme cela est fort mal présenté dans le livret où j'ai l'impression de voir le travail d'un jeune débutant ! Dommage !

    Voici le modèle proposé :

     - Photo DSCN9773-bis :

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



    Je vais prochainement installer les garcettes de ris, puis fixer la voile sur l'antenne et l'ensemble sur le mât.

    Suite donc au prochain épisode.

    A bientôt.

    Bonne journée.
    michaud
    Lieutenant de Vaisseau
    Lieutenant de Vaisseau

    michaud


    Bonjour Bertrand

    A que voila de la belle ( ou bel ) ouvrage. Remarquablement exécuté d'une main sur et appliquée comme tu sais le faire.
    Tu as très bien fait de choisir la colle blanche,plus souple et malléable que la super glus liquide.

    Le détail qui tue

    Si tu pouvais enrouler autour d'un cure-dent un fil métallique( de manière à former un anneau ) ou piocher dans ta boite à rabiot un petit anneau ,tu pourrais l’insérer dans l'ouverture du point d'écoute.

    Magnifique travail ,bravo Bertrand

    Bonne journée Jean-Jacques
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour tes félicitations qui me font vraiment plaisirs, surtout que c'est sur tes conseils que j'ai si bien œuvré !

    Le coup de l'anneau, j'y avais pensé mais je ne voyais pas comment faire. Or ton conseil m'a ouvert des horizons et je vais tenter de le faire pour les 2 points d'amure et d'écoute, ainsi que l'anneau fixé sur l'antenne qui permet à cet espar de bien coulisser sur le mât (cette anneau aurait du être fourni dans la boite, mais rien !).

    A bientôt pour la suite.

    Bonne après-midi.


    Dan le Cévenol
    Premier Maître
    Premier Maître

    avatar

    Bonjour Bertrand.
    Beaucoup de patiente et surtout du savoir faire pour la réalisation de cette voile a026a
    Amicalement.
    Daniel.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonjour Daniel,

    De la patience, pas de problème, j'en ai !

    Mais le savoir-faire, je t'avoue que c'est la toute première fois que je me suis lancé dedans.

    En fait je reculais depuis longtemps car cela doit faire plus d'un an et demi que je dois faire celles de mon "Thonier de Groix" et beaucoup plus pour le "Dragon". Or j'avais toujours repoussé ces fabrications jusqu'à présent. Je l'avoue je ne pensais pas que j'y arriverai, mais maintenant que j'ai réussi, avec pas trop de difficulté, cette voile, je vais les faire quand je serai de retour à La Teste !

    A très bientôt.

    Bonne après-midi.
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    Bravo pour cette réalisation!
    Je dois avouer, à ma grande confusion, que je m'en étais remis au savoir-faire de mon épouse pour réaliser celles de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Patrick,

    Merci pour ton gentil mot.

    Personnellement, j'en ai discuté avec mon épouse aussi, mais même si elle était prête pour le faire, nous avons décidé de ne travailler qu'avec de la colle et éviter au maximum la couture, surtout manuelle (la machine à coudre étant à La Teste) où les fils auraient été un peu gros et pas tout à fait alignés !

    Voilà tu sais tout.

    Je t'avoue que pour une première fois, je ne suis pas mécontent du tout de mon travail. Au contraire, j'en suis assez fier !!!

    A plus.

    Bonne soirée.
    Dan le Cévenol
    Premier Maître
    Premier Maître

    avatar

    Bonsoir Bertrand.
    Tu vois l'audace paye on croit ne pas pouvoir réaliser son projet et après un essai concluant comme tu vient de faire, tu peux être fier de ton travail.
    Je te félicite et bonne continuation pour tes futurs projets.
    Bien amicalement.
    Daniel.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Daniel,

    C'est vrai que je suis assez fier et même très fier du travail effectué.

    Merci pour tes louanges !

    Je continue le travail avec l'installation de l'antenne et des garcettes de ris.

    A bientôt.

    Bonne nuit..
    e-Vol_u-Tion
    Elève Maistrancier
    Elève Maistrancier

    e-Vol_u-Tion

    Bonjour Bertrand.

    a012 a012 a012

    J'ai parcouru ton sujet avec le plus grand intérêt.
    En gratification supplémentaire, encore et toujours le plaisir des yeux.

    a024 a024 a024

    Si je devais résumer en un mot, ce serait  a027  a027 BRAVO!!!! a027 a027

    Il est vrai que le bordage à clin est peu fréquent et cela rend le sujet d'autant plus intéressant.
    En faisant quelques recherches, j'ai vu que ce type de bordage est parfaitement adapté à ce type d'embarcation et remonte au 3ème ou 4ème siècle en Scandinavie et Europe du Nord.
    Pour des navires de plus grande taille, le bordage à clin devient trop inadapté d'où le bordage à franc-bord.

    Je regardais la réalisation et je dois avouer que tu t'en es bien sorti malgré que ce soit assez technique en poupe comme en proue quant au chevauchement du bordé.
    Chez les scandinaves, la réalisation de leurs embarcations pouvait atteindre des dimensions bien plus grandes que les canots bretons mais cela découlait bien sûr de leur conception différente, je parle évidemment du fait que leur navire présentaient en somme deux étraves, une en proue comme nos navires en Europe occidentale mais également une en poupe à contrario de nos navires à "cul plat".
    Du coup tout leur bordé finissait dans une râblure rendant le clin en extrémité invisible.

    Pour ta poupe, et c'est là où c'est le plus visible à cause du "cul plat", tu as très bien repris les quelques défauts.
    Je vois que je ne suis pas le seul à utiliser le remplissage à la colle, cela remplace très bien un manque de matière et la peinture vient masquer pour de bon le tout. Bien sûr, Guy (Elendil) était de très bon conseil quant à l'affinage préalable mais j'ai cru comprendre que c'était une première pour toi et je sais que j'aurais commis également ces quelques petites (toutes petites) erreurs en définitive, invisibles en fin de réalisation.

    Là où tu as parfaitement bien fait, c'est au niveau de l'étrave. Malgré mes recherches, très rares ont été les résultats avec un visuel où le bordé arrivait à fleur d'étrave. Certes c'est ce que montre l'image de la boîte mais ce doit être encore une erreur de conception de kit et je le redis mais sur toutes les photos trouvées, l'étrave dépasse dans 99% des cas.
    Donc ce rajout d'étrave est vraiment adéquat pour un résultat des plus esthétiques.

    Dans ton choix de couleur, ta personnalisation rend bien mieux que les couleurs proposées par la photo du modèle.
    Personnellement, je trouve le bleu proposé beaucoup trop pâle et celui que tu as utilisé bien plus adapté mais encore une fois, comme on dit, "Les goûts et les couleurs..."
    Remarque que Jean-Jacques nous a aussi fait partager son modèle en bois naturel et le résultat est bien différent mais tout aussi agréable à regarder.
    J'avais moi-même opté pour une teinte bois naturelle sur ma Marie-Jeanne alors qu'il était proposé de peindre la coque.
    Libre à chacun de la finition souhaitée.

    J'en profite pour te passer un petit bonjour  a012 a012 a012  Jean-Jacques.

    A noter que l'option navigante ajoute encore à la qualité de réalisation.

    L'aménagement intérieur est dans la continuité du reste, c'est beau.
    L'alternance éléments peints et éléments naturels les fait encore plus contraster les uns des autres et cela pousse l'oeil à regarder partout.
    Le safran, les rames et les autres éléments de finition sont dans la même lignée, finement ouvragés et réalisés.

    Pour les voiles, le choix de la colle facilite grandement leur confection, je me souviens que c'est ce que j'avais préconisé comme méthode sur le Bounty que j'ai fini en 2000, collection chez Del Prado. Je n'avais aucune expérience en modélisme naval et encore moins en couture. Sur la Marie-Jeanne, le Blue Nose II et le Mayflower, les voiles sont fournies faites mais pas sur le San Juan alors je crois que, parce que j'adore me compliquer la vie, je vais m'essayer à la couture de voile, un bon prétexte pour déballer et apprendre  à utiliser la machine que j'ai investie, pour les ourlets et les traits de laize.
    Et je m'essaierai à la couture manuelle de la ralingue.

    Je suis vraiment impatient de voir la suite et fin.
    Je te souhaite bon courage pour la suite et un très bon après-midi.

    Après ce long apéritif de canot breton, je m'en vais attaquer les crudités composées de quelques photos de Fleur de Mai, avant d'attaquer le plat principal, un plat assez copieux il me semble, de Jeep willys. Je prendrai peut-être une part de SotS en dessert s'il me reste un peu de place.

    A tout Bientôt.

    a010 a013 a010

    Sébastien.
    Glénans
    Capitaine de Frégate
    Capitaine de Frégate

    Glénans

    Bonsoir Sébastien,

    Je ne te réponds que maintenant car j'ai été pris par des courses finissant tardivement, puis le dîner avec les émissions de la TV et, finalement, un peu de tranquillité dans ma chambre-bureau en écoutant de la musique : Ce soir Django Reinhardt avec Stéphane Grapelli (ce qui me change un peu de la musique classique !) et donc un peu de Jazz, mais pas trop !

    Merci beaucoup pour ton long monologue qui m'a vraiment fait très plaisir !

    Je vois que tu es aussi bavard que moi, ce qui me réconforte un peu quand je voyais que j'étais pratiquement le seul grand volubile de ce forum, avec, peut-être Jean-Jacques Michaud.

    Quand tu vas dans un dossier, tu t'y intéresses complètement en allant dans les détails, ce qui est tout à ton honneur.

    Concernant mon petit "Canot Breton", quand je l'ai commencé, je le trouvais vraiment simpliste avec peu de pièces, mais finalement, il a été beaucoup plus compliqué que je ne le pensais !

    Premièrement avec une coque sans couple, mais avec 2 pièces provisoires sur lesquels viennent s'appuyer les clins.
    Deuxièmement, me lancer, pour la première fois, dans le montage de clins.
    Avec toute la complexité du "chevauchement" des clins, comme tu l'as fort bien remarqué.

    Ce que j'apprécie aussi chez toi, c'est cette recherche dans l'histoire avec un grand "H" pour les détails.

    De plus tu as remarqué les petits soucis que j'avais eus sur la poupe que j'ai tenté, avec plus ou moins de bonheur, de corriger ! Vive la colle blanche à bois, excellent bouche-trou avec un peu de sciure, puis, après le ponçage, la peinture pour cacher au maximum les défauts !

    Pour l'étrave, celle proposée par le livret me déplaisait souverainement, et comme je connais assez bien les canots bretons quand j'ai navigué là-bas pendant 14 ans aussi bien au Nord qu'au Sud, j'avais du mal à avoir un "nez écrasé", si tu vois ce que je veux dire. D'où cette étrave rajoutée qui fend bien l'onde marine.

    Pour les couleurs, j'ai repris celles que je connaissais et voyais dans les ports de Concarneau, Paimpol, Saint-Malo, ou dans le Golfe du Morbihan, … .. Je les ai simplement un peu arrangés à mon gout avec l'avis très positif de mon "Amirale" ! J'avais pensé à le vernir (comme Jean-Jacques), mais ce n'étais plus un "Canot Breton" !

    C'est vrai que je n'ai pas peint l'intérieur, mais cela permet, comme tu l'as écrit, de mieux voir les détails et les contrastes des différentes pièces qui "habillent" cette coque !

    Pour les voiles, toujours sur les conseils avisés de Jean-Jacques, j'ai préféré la colle à la couture pour certaines raisons :
    - Plus simple pour moi qui ne sais pas coudre "petit" (sachant que je sais très bien recoudre une "vraie" voile comme je l'avais appris au CNG (Centre Nautique des Glénans) et que je transmettais à mes stagiaires.
    - Du point de vue échelle, les coutures manuelles sont assez "grossières" par rapport à une machine à coudre.
    - Et enfin, mon épouse ne se voyait pas en train de faire cette couture manuellement sachant que la machine est à La Teste !

    Finalement, nous la trouvons, mon épouse et moi, très bien réussie comme elle est !

    En tout cas, je te souhaite tout plein de réussite quand tu te lanceras, "petite main" dans le montage des voiles de ton "San Juan", que je suivrais avec beaucoup d'intérêt, sachant que j'ai encore celles de mon "Thonier de Groix" qui est statique et surtout de mon "Dragon" qui flotte et que j'aimerai voir sous voile dans ma piscine !

    Ne t'inquiète pas, la suite arrive très bientôt, car après mon "blabla" avec toi, je vais commencer à écrire la fin du montage de ce "Canot Breton" qui est terminé et qui attend son support que je vais tenter de construire.

    Tu parles de "Fleur de Mai" qui est très bien repartie dans cette "modernisation" fort bien réussie pour le moment !

    Pour la "Jeep Willys", elle est pratiquement terminée, il ne me reste plus que la remorque à monter soit encore 25 livrets, sur un total de 120, et les pièces à monter (Il me reste encore 21 fascicules à recevoir avec 4 éléments par mois).
    Ça a été une maquette relativement simple à monter avec des vis et pratiquement rien d'autre : Si, quelques gouttes de colles pour consolider certains points et peindre toutes les vis noires en vert-armées, mais c'est mon point de vue.
    Je vais rajouter, quand elle sera terminée, des sangles (qui ne sont pas fournies) pour la pelle et la hache et pour le jerrycan.

    Puis il y aura à fabriquer (ou faire faire) des vitrines pour ces 2 maquettes terminées.

    Enfin, une fois à La Teste, je reprendrai le montage du gréement de la mâture du "SotS" : Vaste sujet au demeurant ! Sans parler des voiles du "Thonier" et du "Dragon".

    Bon j'arrête là car le "pollue" MON dossier "Canot Breton" !!!!

    A très bientôt.

    Bonne nuit.