Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

Portail! Contribuez à la vitrine de notre site! C'est ICI !!

    question sur les roustures

    Partagez
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    ID du message --> question sur les roustures

    Message par michaud le Dim 30 Sep 2018 - 18:34

    Coucou c'est encore moi

    Un détail me tarabuste sur la rousture. Jusqu'en 1800,les roustures ou surliures étaient maintenues par des cercles en bois ou en fer.

    Exemple d'une rousture du H M S  Bellona 1760 ( 74 canons anglais ) dessin extrait du site Marine et modélisme d'arsenal

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Vers 1800 ces roustures sont remplacées par des cercles de métal comme sur le H M S Victory.

    Sur un site dont je ne souviens plus le nom un modéliste affirmait que l'Hermione avait des roustures en fer. Mais elle date de 1780.

    Quelqu'un pourrait il m'éclairer? Merci

    Amitiés Jean-Jacques
    christian 2
    Maistrancier
    Maistrancier

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par christian 2 le Dim 30 Sep 2018 - 18:52

    bonsoir Jean Jacques

    il est vrais que j'ai vue sur certain plan que les mats portaient les deux système et ainsi que sur un reportage télé ils chauffait le cerclage avant de les mètre en place et entre ces cerclage il y avait ces roustures en cordage pour maintenir les jumelles ( je crois que c'est comme cela que ça s'appelle )

    A + Christian
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par michaud le Dim 30 Sep 2018 - 19:05


    Merci Christian,mais la question est: est ce que l'Hermione avait effectivement ce genre de roustures ( ce que je pense,vue la période) ou avait elle comme l'affirme ce modéliste des roustures en fer ?

    Amitiés jean-Jacques
    christian 2
    Maistrancier
    Maistrancier

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par christian 2 le Dim 30 Sep 2018 - 19:50

    re

    je te fait parvenir quelques photos que j'ai sur mon ordi il y a bien des cerclage fer sur le mat de misaine sur le grand mat mai pour le mat d'artimon c'est difèrant et dplus il y en a que sur le haut

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    A + Christian
    ad'hoc
    Maistrancier
    Maistrancier

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par ad'hoc le Dim 30 Sep 2018 - 19:59

    Bien le bonjour Jean-Jacques et tous,

    Je ne sais pas si je vais répondre à ton interrogation.

    S'agissant d'une frégate, ses mâts ne sont pas à pible mais constitués de pièces assemblées.
    D'où il s'ensuit que les assemblages sont cerclés de fer.

    Il est probable, usage commun dès le début du XVIII° siècle, que des jumelles étaient appliquées le long des mâts avec des encoches pour loger les roustures.

    La première (celle du bas) était installée à environ 1 - 1,20 mètre au dessus de l’étambrai; l'écartement entre les suivantes allait en diminuant régulièrement.
    Il n'y a pas de règle absolue en la matière, la seule toutefois étant la suivante: la hauteur de la rousture doit être égale au diamètre du mât à son emplacement sur celui-ci.

    Voilà, voilà,

    Amitiés

    Jean-Noël
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par michaud le Dim 30 Sep 2018 - 20:24


    Merci Christian et merci Jean-Noël. Bonne soirée Amitiés Jean-jacques
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par parellum le Mar 2 Oct 2018 - 16:30

    a009d

    je ne sais si cela répondra à ta question, mais voilà ce que dit le WZM à propos des roustures:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    @ +
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par michaud le Mar 2 Oct 2018 - 16:48

    Bonjour et merci Patrick. Je ne sais pourquoi,je me suis un peu précipité sur cette question. Si j'avais réfléchi un peu ,j'aurai du relire cette bible qu'est le WZM. Et en cela me conforte sur cette surliure ou rousture de chanvre qui était enserrée avec au début par  des cercles de bois,ensuite au XVIII remplacés avec des cerclage en fer, puis aux  XIX ,en fer complètement.
    Logiquement en 1780 notre Hermione devait avoir des surliures en chanvre cerclées de fer.
    La réplique actuelle,pour allier le coté pratique utilise des cercles de fer uniquement.

    Le cerclage en fer unique en 1780 me semble illogique ,voir prématuré. Ce cerclage présent en 1800 vingts ans plus tard sur la Victory est d'autant plus crédible.

    Amicalement Jean-jacques
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par crabe le Mar 2 Oct 2018 - 19:19

    a009a
    @ JJ
    Il me semble que le cerclage des bas mâts du 74 étant déjà en fer doux, mis en place à forcer à chaud sur des assemblages constitués par plusieurs arbres, sept pour un mât de misaine.
    Les grands bois étaient cher et réservés aux grands vaisseaux.
    Le bas mât d'un 74 canons étant d'un diamètre de 34 pouces, donc ce sont des mâts d'assemblage, cercle au fer doux,
    les mâts de hune étant obligatoirement d'une seul pièce pour être manœuvré sans casse.
    Les roustures chanvre étaient utilisé pour d'autres usages sur ces mâts, ou en complément des cerclages fer certes, et les bas-mâts de l’hermine étaient très certainement des mâts d'assemblage cerclé au fer doux

    Je ne me rappelle plus les dates de mise à l'eau des premiers 74 canons, mais vers 1760, le fer était déjà bien présent sur les navires.(Clous, pitons, etc)
    L’Hermione a des mâts d'assemblage collé à l'époxy, les mâts de hune sont d'une seul pièce.
    Sources:
    Voir le 74 canons ou Description de l'art de la mâture par M. Romme, professeur de mathématique à Rochefort, justement vers 1780, lors de la construction de la frégate.
    michaud
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe
    Enseigne de Vaisseau 2ème classe

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par michaud le Mer 3 Oct 2018 - 10:13

    Bonjour

    Et dire que tout est la ......................

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Bonne journée. Amitiés Jean-Jacques
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    avatar

    ID du message --> Re: question sur les roustures

    Message par crabe le Mer 3 Oct 2018 - 17:43

    a009a  Jean-Jacques.
    Nous voyons que les mâts sont assemblés par cerclage en fer doux.
    Les jumelles sont par contre rendues solidaire des bas-mâts par des roustures en chanvre.
    Donc pas de jumelles; pas de roustures chanvre.