Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    le "Vengeur du Peuple" et le capitaine Renaudin

    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Coucou les p'tits loups

                                                              Toujours sur ma lancée voici un autre récit sur notre marine.
          Extrait d'un article de commande pour un autre éditeur, je l'ai un peu étoffé dans certains détails, l'original devait entrer dans un certain nombre de signes.

                                               Extrait de la " marine de la terreur ",le combat du Vengeur du peuple, capitaine Renaudin

                                 Ex " Marseillais " ce 74 canons fut rebaptisé  Vengeur du peuple sous la révolution. Notre marine a cette période va souffrir d'un tas de manque. Manque d'officiers ( ceux-ci ont fuit a l'étranger, environ plus de 90 %) ,manque d'un budget correct pour alimenter ports et arsenaux, manque d'équipages correctement nourris ,habillés, entrainés ,manque de matériel adapté, nous verrons les détails lors de ce fameux combat. Les braillards de bistrots, novices plus ou moins volontaires vont affronter la Home Fleet ou Royal Navy dans tout son professionnalisme.

               Un convoi de blé âprement négocié par Van Stabell aux Amériques est parti de la Chesapeake . Celui-ci a été envoyé par la convention avec deux navires de ligne ,une frégate et quelques navires d'escorte de moindre importance pour le protéger. Le peuple de Paris a faim. A ce convoi s'en est ajouté un autre, celui des Antilles fuyant les émeutes de St Domingue.

      Parfaitement au courant de ce projet par leur services de renseignements ,les Anglais vont tout faire pour l'intercepter sur une des routes supposées au large de Ouessant .
             Ce combat sera connu dans les livres d'histoire comme la bataille du 13 prairial 1794 et en Angleterre sous le nom de Glorious first june.

                   Tres au large, les deux flottes s'affrontent dans une mauvaise mer avec des fortunes diverses. Les Anglais commandé par l'amiral Howe ont coupés la ligne française profitant de l'inexpérience des équipages français et du vent capricieux. Plusieurs navires des deux camps sont plus ou moins gravement endommagés. Certains vaisseaux français quittent le champ de bataille malgré le signal de ralliement du navire amiral de Villaret de Joyeuse.

    Devant le Vengeur du peuple, un vide s'est créé, car son matelot d'avant, l'Achille, veut combler le vide devant lui par le Jacobin ( c'est l'effet domino).Le Brunswick veut absolument couper la ligne, mais le Vengeur n'a plus qu'une solution, lui rentrer dedans!
    Les deux vaisseaux de 3 000 tonnes chacun se heurtent de biais, mais suffisamment violemment pour que la mature complète du Brunswick s'effondre.

                                                                           Episode de la bataille   Le Défense est démâté ( peinture de Nicholas Pocock)

    le "Vengeur du Peuple" et le capitaine Renaudin Img_9218

    Une des ancres croche dans le porte-hauban de misaine du Vengeur,liant les deux navires dans une mortelle étreinte. Certains mantelets sont rabattus et masquent l'ouverture pour tirer-on les fait sauter; d'autres sont arrachés, les 36 livres français contre les 32 livres anglais tirent plein bois de très prêt, mais par intermittence. Les canonniers français s'aperçoivent que les Anglais utilisent des refouloirs flexibles faits de cordages plus ou moins raides, alors qu'eux utilisent encore des refouloirs a manche rigide qu'ils ne peuvent utiliser a si courte distance. C'est a qui s'emparera de cette nouveauté bien pratique, et l'on voit les canonniers français tenter d'arracher les écouvillons de l'adversaire.
    D'autres, a cheval sur la volée du canon rechargent comme ils peuvent sous le feu adverse, l'un deux chute entre les deux coques et se fait broyer comme une noix.

                                                                                   Le Vengeur du peuple en plein combat ( Peinture  de Nicholas Pocock)

    le "Vengeur du Peuple" et le capitaine Renaudin Img_9219

    Le pont du Brunswick encombré de débris et de corps est bizarrement désert. Le capitaine Renaudin y voit l'opportunité d'un abordage et fait réunir une compagnie d'assaut sur le gaillard d'avant. Soudain, un ouragan  de feu balaye tout le monde; c'est un autre 74 ; Ramillies, escorté d'un autre vaisseau qui envoie sa bordée de mitraille avec ses caronades, faisant un carnage.

       Déjà, le navire anglais se positionne pour envoyer un tir d'enfilade à la poupe. Le Vengeur fait eau et les hommes sont envoyés aux pompes. Les rentrées d'eau sont un temps stoppées. Puis, estimant que le Vengeur a son compte, les deux vaisseaux s'éloignent. Pendant ce temps, " les homards " ,nom donnés à l'infanterie britannique à cause de leur tunique rouge, tirent avec leurs mousquet. Brusquement, avec un craquement sinistre, l'ancre du Brunswick qui s'était accrochée au bossoir s'arrache en emportant le beaupré et une bonne partie du bastingage .L'un des navires anglais fait brusquement demi -tour  et envoie deux bordées à bout portant du coté  tribord .A bord du Vengeur, les canons sont muets. Un officier se précipite dans la batterie, et on lui annonce qu'il n'y a plus de gargousses et que la soute aux poudres est noyée. L'espoir renait a la vue du Trente -et-un-mai qui s'approche pour passer une remorque, mais il est aussitôt accroché par trois vaisseaux anglais qui l'obligent à se retirer. Le Ramillies revient à la charge et foudroie le Vengeur de plusieurs bordées. On signale au capitaine qu'il y a huit pieds d'eau dans la cale et que les pompes n'étalent plus, le navire est en train de couler. Il n'y a plus d'espoir d'être secouru, car les vaisseaux français s'éloignent ou essayent de se regrouper.
    Sur sept cent vingt-trois hommes, les deus-tiers sont morts ou blessés. Les canots sont hors d'usage. Les couleurs sont amenées, et signal est fait aux Anglais de porter secours aux survivants. Il est 16 h 30 .Les vaisseaux les plus proches, le Culloden et l'Alfred,mettent a l'eau chaloupes et canots et embarquent les naufragés. Les malheureux blessés restés a bord sombrent avec leur navire .

    Le combat du Vengeur du peuple entrera dans la légende grâce au discours enflammé de Barère à la Convention et contribuera à l'élan de la propagande révolutionnaire
    Chaque camps revendiquera la victoire malgré la perte de 7 vaisseaux français. Mais l'essentiel, l'objectif, la prise du convoi n'est pas atteint.


              Voila un autre épisode glorieux de notre histoire navale, notre marine va beaucoup souffrir jusqu'à la fin du 1 er Empire

                                                   Bonne soirée                                     Amitiés a tous                Jean-Jacques
    Glénans
    Capitaine de Vaisseau
    Capitaine de Vaisseau

    Glénans

    Bonsoir Jean-Jacques,

    belle histoire que voilà et fort bien expliquée.

    J'aime bien quand tu t'y mets et nous racontes la vie de notre Marine.

    Merci beaucoup.

    A très bientôt.

    Bonne soirée.
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Bertrand
    parellum
    Inspecteur Général de la Marine
    Inspecteur Général de la Marine

    parellum

    a009d

    Encore un récit haletant comme tu sais nous les concocter!! a021a

    a170 Merci Jean-Jacques!
    xavero63
    Premier Maître
    Premier Maître

    xavero63

    a009d  Jean-Jacques

    Voila un autre épisode glorieux de notre histoire navale,

    glorieux..... si on veut a017

    mais c'est un beau récit dont tu as le secret   a170

    Amitiés
    a014
    Xavier
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    a012

    Aaaah ces Anglais !!!
    Ils nous tenaient la dragée haute tout de même !!!

    Sympa ce récit ... court et efficace ... top moumoute a20f

    a170 Jean-Jacques
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Philippe

    Cela fait un récit complémentaire plus détaillé avec celui que tu as déjà.


    Bien sur il y en aura d'autres Amicalement Jean-Jacques
    polchen57
    Maître Principal
    Maître Principal

    polchen57

    a009 Jean-Jacques
    Un véritable maître de conférences a20f a026a
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Pol

    A tres bientôt Amicalement Jean-Jacques
    Marco la frite
    Lieutenant de Vaisseau
    Lieutenant de Vaisseau

    Marco la frite

    Merci JJ a20c a20c a20c
    pour ce récit enflammé a021a a021a a021a
    Marco
    michaud
    Capitaine de Corvette
    Capitaine de Corvette

    michaud

    Merci Marco

    A bientôt JJ