Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

Portail! Contribuez à la vitrine de notre site! C'est ICI !!

    GAILLARD D'AVANT

    Partagez
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    avatar

    ID du message --> GAILLARD D'AVANT

    Message par Stearghall le Lun 17 Aoû 2015 - 18:44

    GAILLARD D'AVANT - Dictionnaire de Marine - 1742 - Henrik Bicker

    Définition : (texte réadapté en Français actuel)
    L'astérisque * indique un lien actif.

    GAILLARD D'AVANT, château d'avant, château de proue, théâtre.

    C‘est l’exhaussement qui est à la proue* des grands vaisseaux,
    au-dessus du dernier pont, vers le mât de miséne*.

    Dans les vaisseaux Français, les cuisines sont ordinairement dans le Gaillard d'avant, à bâbord* et à tribord*,
    une pour le Capitaine et l’autre pour l’équipage.

    De tous les vaisseaux de premier rang, il n’y avait en France que le Royal Louis et le Soleil Royal,
    qui eussent un Gaillard sur l’avant de leur troisième pont, et à l’égard des autres vaisseaux à trois ponts,
    le Roi de France défendit en 1670 d’y faire des Gaillards d'avant, à cause que ce haut accastillage* incommodait.

    On fait les Gaillards d'avant ouverts ou fermés.
    Ceux qui sont ouverts ont un fronteau* par où l'on descend au coltie* et à l’éperon*.
    Les Gaillards d'avant fermés vont jusqu’à l’étrave* et sont de la même hauteur.

    Certains Charpentiers les font unis et d’autres leur donnent un peu de pente vers l'avant.
    La plupart des Charpentiers donnent à la serre-gouttière* du Gaillard d'avant, le quart de l’épaisseur de l’étrave*,
    aux baux* la moitié de l'épaisseur de l’étrave*, aux serre-bauquières* un cinquième de l'épaisseur de l’étrave*,
    et aux courbatons* la moitié de l'épaisseur de l’étrave*.

    Le fronteau* du Gaillard d'avant n’est pas droit, on le fait un peu pencher et courber,
    on y fait également une porte ou deux et des sabords*, tout comme à l'avant et sur le Gaillard même.
    Il y a des balustrades sur ce fronteau* et sur celui qui est à l’avant sur l’éperon*, ou sur le coltie*.
    Celles-ci sont les plus grandes et les plus belles, car elles sont plus exposées à la vue.

    Outre les sabords* des fronteaux* du devant et du derrière, on y fait aussi des meurtrières*
    et présentement, tout autour, sur le Gaillard, on fait dans les navires de guerre,
    des fronteaux* impénétrables aux coups de mousquets*.