Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une infime partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

    ALLONGE

    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    ALLONGE EmptyID du message --> ALLONGE

    Message par Stearghall le Ven 4 Sep 2015 - 15:15

    ALLONGE - Dictionnaire de Marine - 1742 - Henrik Bicker

    Définition : (texte réadapté en Français actuel)
    L'astérisque * indique un lien actif.

    C'est une pièce de bois, ou membre de vaisseau, dont on se sert pour en Allonger une autre.
    L'Allonge s'élève sur les varangues*, sur les genoux* et sur les porques*
    pour former la hauteur et la rondeur du vaisseau.
    Les plus proches du platbord* qui terminent la hauteur du vaisseau s'appellent Allonges de revers.

    PREMIÈRE ALLONGE ou Allonge de migrenier.
    C'est celle que l'on empâte* avec la varangue et avec le genou de fond.

    ALLONGE Allong10

    SECONDE ALLONGE
    C'est celle qui se place au dessus de la première et qui s'empâte avec le bout du haut du genou de fond.

    ALLONGE Allong11

    TROISIÈME ALLONGE ou allonge de revers.
    C'est celle qui achève la hauteur du côté du vaisseau et quand il n'y a que deux Allonges, la seconde s'appelle Allonge de revers.

    ALLONGE Allong12

    GABARIT des trois Allonges.
    Ce sont les trois Allonges l'une sur l'autre qui forme les côtes dans les côtés du vaisseau.

    ALLONGE Gabari13

    Quand les Allonges sont bien empâtées sur les genoux, le vaisseau en est mieux lié et bien plus résistant.
    En général il est bon que les Allonges aient une épaisseur égale aux deux cinquièmes de la distance qui va de l'étrave*
    à la hauteur des goutières*du premier pont.
    Pour leur rétrécissement qui donne la façon au vaisseau, elles en ont le plus souvent le tiers de la hauteur du pontal*.
    On place deux Allonges aux deux côtés de l'étrave* et deux aux deux côtés de l'étambord* pour affermir encore ces pièces principales.
    La serre-goutière* vient se placer entre les Secondes Allonges et les Allonges de revers.

    Bon nombre de Charpentiers estiment que pour un vaisseau de 134 pieds de long de l'étrave à l'étambord,
    il faut donner 6 pouces d'épaisseur aux Allonges, à la hauteur des goutières du premier pont,
    et au même endroit, elles doivent être à la distance de 29 pieds de celles qui sont en vis-à-vis de l'autre côté du vaisseau.
    A la hauteur de la partie inférieure des sabords, elles doivent avoir 5,5 pouces d'épaisseur.
    Elles doivent avoir 9 pouces de large et être posées aussi à 9 pouces les unes des autres.
    Celles qui sont placées vers l'avant et vers l'arrière sont un peu plus légères, moins épaisses et plus étroites.

    D'autres Charpentiers estiment que pour le même vaisseau de 134 pieds de long de l'étrave à l'étambord :
    - Dans les fleurs* du vaisseau, les Allonges doivent être moins épaisses de un dixième de l'épaisseur des varangues.
    - A la baloire*, les Allonges doivent être moins épaisses d'un quart de l'épaisseur des varangues.
    - A la lisse de vibord*, les Allonges doivent être moins épaisses d'un quart de l'épaisseur des Allonges placées à la baloire.
    Et au dessus elles doivent diminuer proportionnellement.

    ALLONGES D’ÉTRAVE
    Ce sont deux pièces de charpente placées de chaque côté de l'étrave pour la fortifier.
    Cet assemblage est très souvent utilisé en Hollande.

    ALLONGE DE PORQUE
    C'est une pièce de bois qui Allonge une autre grosse pièce de bois, qu'on appelle porque et qui a le même courbe
    que celles qui servent de membres au vaisseau.
    Les Allonges de porque d'un vaisseau de 134 pieds de long de l'étrave à l'étambord, doivent avoir 10 pouces d'épaisseur
    et une largeur proportionnelle. Leur extrémité inférieure doit passer jusqu'au delà des fleurs et leur extrémité supérieure
    doit venir jusqu'au plus haut  pont.
    En général leur épaisseur doit approcher celle des courbes, mais elles doivent être entées devant les serre-goutières.

    ALLONGES DE POUPE, Cormières, Cornières, Allonges de tréport et Allonges de trépot, trépou.
    Ce sont les dernières pièces de bois qui sont posées à l'arrière du vaisseau, sur la lisse de hourdi* et sur les estains*,
    qui forment le haut de la poupe*.
    Certains les distingues en nommant les Allonges des deux bouts : Cornières ou Allonges de tréport,
    et celle qui se trouve au milieu et au dessus de l'étambord est appelée Allonge de poupe.
    Les Charpentiers Hollandais en mettaient autrefois et moins souvent aujourd'hui, deux en croix par le milieu.

    ALLONGE Allong13

    On donne ordinairement aux Allonges de poupe, autant de longueur ou de hauteur
    au dessus de la lisse de hourdi qu'en a l'étambord.
    Celles des deux bouts sont posées droit sur les estains et fixées avec eux par des chevilles de fer et de bois.
    On leur donne le plus souvent les deux tiers de l'épaisseur de l'étrave et on les faits rentrer ou tomber en dedans,
    autant qu'il faut pour achever le courbe que les estains ont commencés à former, ainsi par ce moyen,
    leur espacement supérieur entre elles doit être compris entre les trois cinquièmes de la longueur de la lisse de hourdi,
    et deux pieds de plus que la moitié de cette longueur.


    Dernière édition par Stearghall le Ven 4 Sep 2015 - 18:42, édité 2 fois